Conseil ministériel : Préserver le rôle du budget de l’Etat dans l’impulsion du développement





Carthage-TAP
Un conseil ministériel tenu, hier matin, sous la présidence du Président Zine El Abidine Ben Ali, a été consacré à l’examen du projet de budget de l’Etat pour l’année 2011.
Le conseil a passé en revue l’état d’avancement de la mise en œuvre du budget de l’Etat pour l’exercice 2010, à la lumière de l’évolution de la conjoncture économique.
Il a, également, examiné les projets prévus dans le budget de l’Etat pour 2011 lesquels consacrent les priorités fixées par le Programme présidentiel «ensemble relevons les défis» et les objectifs du XIIe plan de développement.
Le but est d’impulser la croissance et l’emploi à travers la mise en place d’une infrastructure de base et technologique moderne et l’incitation du secteur privé à investir et à exporter.
Il s’agit également de concrétiser les réformes initiées en vue de promouvoir le système d’éducation, d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, l’ultime but étant d’édifier la société de l’intelligence et du savoir.
Le projet de budget de l’Etat pour l’année 2011 a été fixé à 19192 millions de dinars, contre 18272 millions de dinars prévus pour 2010, soit une hausse de 5%.
L’augmentation est justifiée par l’accroissement des ressources propres de 6,1% et des dépenses de développement de 7,5%, et ce, par rapport aux prévisions de la loi des finances pour l’année 2010.
Cette augmentation permettra de poursuivre la maîtrise du déficit budgétaire et la réduction de la dette publique, et consolidera la contribution du budget de l’Etat au renforcement de l’activité économique et à la consécration de sa dimension sociale.
Le Président de la République a mis l’accent sur l’impératif de préserver le rôle du budget de l’Etat dans l’impulsion du développement, la promotion du contenu cognitif et technologique de l’économie nationale, l’intensification des opportunités d’emploi, le développement régional et l’amélioration des conditions de vie et d’assistance des catégories sociales à revenus limités.
Le Chef de l’Etat a recommandé d’œuvrer à préserver la soutenabilité des finances publiques à travers la mobilisation de ressources propres à même de renforcer les équilibres financiers et de réduire la dette publique.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com