E.S.H.S.: Zouaghi, Kouki et Hidoussi sur les rangs





Après le CA, la JSK, le CAB et l’ASG, c’est au tour de l’ESHS de se séparer de son entraîneur Abdelhay Laâtiri, tout juste après cinq matches de la L1.
C’était pratiquement dans l’air depuis quelques semaines. Le divorce entre le coach Laâtiri et l’ESHS est désormais chose faite. En crise de résultats depuis la 2e journée (défaites contre le CSS, le CA , le CAB et nul devant le ST), l’ESHS n’a ramassé que 4 points.
Laâtiri a été remercié et a quitté l’Espoir à l’amiable parce qu’il ne pourrait sacrifier davantage sa réputation.
Cet enfant du club a fini par jeter l’éponge en attendant éternellement d’éventuelles réactions des joueurs pour renouer avec les victoires. Contacté pour en savoir plus sur cette séparation décidée conjointement par le Comité directeur et Laâtiri, le président de l’Espoir, Sami Gandouz, a insisté sur le travail accompli par ce technicien, en le considérant comme l’un des meilleurs techniciens tunisiens de la jeune génération à l’heure actuelle.
Concernant le nom du coach qui lui succédera à la tête de l’équipe, Gandouz a déclaré que c’est l’entraîneur-adjoint Soufiène Morjane qui s’occupera de la préparation des camarades de Bachouche jusqu’au recrutement d’un nouvel entraîneur qui prendra la relève.
Par nos propres moyens, nous avons appris que trois noms sont d’ores et déjà sur le bureau du président de l’ESHS. Ce trio est composé de Zouaghi, Kouki et Hidoussi, l’actuel entraîneur de la JSK.


M. KAHIA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com