E.N. : Nouioui et Saïdi de retour





Pas de grosses surprises à l’annonce, hier, de la liste des joueurs qui disputeront le prochain match
contre le Togo. Il y a des revenants avec Nouioui et Saïdi et des choix …discutables.
Bertrand Marchand a exprimé ses craintes avant ce match crucial : «Un match très difficile nous attend à Lomé, surtout sur le plan physique et c’est ce qui nous a manqué ces derniers temps. Face au Malawi, on a perdu nos repères en seconde mi-temps pour des raisons psychologiques et athlétiques et nous devons être mieux au Togo. L’adversaire a, certes, vécu des moments difficiles depuis la CAN 2010 et certains de ses professionnels ne désirent plus y jouer, mais ils peuvent revenir à tout moment pour former un potentiel offensif impressionnant».

Kasraoui n’est plus  un gardien de valeur !
Concernant le choix des joueurs, le sélectionneur tunisien a affirmé avoir réuni les meilleurs : «Karim Saïdi sera là, je l’ai vu jouer à Tours où il se porte bien et joue le rôle de patron en défense. Ben Alouane est très motivé pour porter le maillot tunisien et la présence de Jemaâ est plus que nécessaire». Il y aura quatre joueurs du C.A., une équipe qui va mal ces derniers temps et Marchand estime que ces éléments ont atteint un bon degré de compétitivité ! Concernant les joueurs de l’E.S.T. qui auront à disputer une importante demi-finale contre Al Ahly, le sélectionneur pense que leur présence en E.N. leur permettra de disputer une rencontre internationale de plus et d’avoir assez d’expérience face à un adversaire qui n’en manque pas.
Qu’en est-il de la mise à l’écart de Kasraoui? Marchand n’a pas été tendre avec l’ex-sang et or : «C’est un bon gardien, sans plus. En France, il est seulement un suppléant et il n’a pas la capacité d’effacer des buts» … C’est ce que pense le sélectionneur, lui qui a souvent défendu Kasraoui. Cette fois-ci, on a l’impression que le sélectionneur n’est plus le seul maître à bord. Est-ce l’effet de l’ultimatum fixé par Ali Hafsi? Il s’en défend : «J’ai de bons rapports avec le président de la F.T.F., je suis serein et je n’ai subi aucune pression pour convoquer ou écarter un joueur. L’ultimatum dont vous parlez ne m’inquiète pas outre mesure» … Marchand est-il aussi sûr que ça ? On verra bien.


Kamel ZAÏEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com