E.S.T. : L’heure de vérité a sonné





L’ESt qui nage en pleine euphorie sur le plan national s’apprête à négocier dimanche la demi-finale aller  de la Ligue des champions face à Al Ahly au Caire. Un rendez-vous à prendre avec toute la vigilance requise.
Après les deux victoires obtenues en quatre jours à Gafsa puis à Béja, l’Espérance a observé un jour de repos, hier mardi avant de reprendre le chemin des entraînements ce matin pour entamer la préparation au match aller de la demi-finale de la Ligue des Champions d’Afrique au Caire face à Al Ahly.
Lundi, le staff technique a programmé une séance de massage pour les éléments qui ont joué la veille et un entraînement poussé pour les autres. L’effectif est désormais au complet, à l’exception bien sûr de Bouazzi, qui vient d’être opéré.
Les Darragi et Msakni qui ont été ménagés à Béja se portent tous deux comme un charme. Le moral est bon après les trois dernières victoires remportées en huit jours en déplacement à Hararé, à Gafsa et à Béja et la défense avec la forme affichée par Hichri donne des signes d’assurance.
L’Espérance ne peut donc espérer meilleures conditions pour aborder cette première manche face à un vieux rival africain Al Ahly. Le staff technique a programmé deux séances aujourd’hui mercredi au Parc B, une troisième demain après-midi avant le départ pour le Caire vendredi matin vers 10 heures.
Dans la capitale des Pharaons, les Sang et Or auront à effectuer une séance de décrassage après leur arrivée et un entraînement consacré au volet tactique le samedi en fin d’après-midi. Au Caire, le représentant tunisien ne sera pas seul. Il pourra bénéficier du soutien de pas moins de huit mille supporters.
D’ailleurs, les agences de voyage ont été pris d’assaut depuis la semaine écoulée par les fans espérantistes, tout comme l’ambassade d’Egypte qui a livré jusqu’à avant-hier près de cinq mille trois cents visas.
Selon les prévisions, il y aura du beau monde aux couleurs sang et or dimanche soir au stade du Caire. Déjà plusieurs centaines ont pris le chemin de l’Egypte par voie routière lundi.
Reste maintenant à savoir dans quel habit l’Espérance va-t-elle se présenter à ce rendez-vous arabe et africain ? En tout cas, les responsables du club de Bab Souika n’épargnent aucun effort pour assurer la meilleure préparation possible à ce rendez-vous. Et nous savons tous combien est important de réussir la première manche sur terre adverse, surtout si Eneramo et ses équipiers arrivent à trouver le chemin des filets au moins une fois. Mais, en attendant, les Sang et Or qui abordent cet important événement footballistique sont appelés à rester vigilants et concentrés tout en gardant le plaisir de jouer car un bon résultat passe souvent par un football de qualité.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com