Vie des partis et des organisations





UDU: Inoubli réfute les accusations...
Le secrétaire général de l’Union Démocratique Unioniste (UDU), Ahmed Inoubli, a réfuté lors d’une conférence de presse tenue mercredi, les accusations de «marginalisation et d’exclusion des compétences», qui lui ont été adressées par certains cadres du parti. «Ces allégations sont mensongères puisque les structures de l’UDU restent ouvertes à tous les militants qui s’engagent à respecter les principes fondateurs et les valeurs du parti», a notamment indiqué M. Inoubli.
Concernant la réintégration de certains militants démissionnaires ou exclus du parti, le chef de l’unique formation d’opposition d’obédience nationaliste arabe en Tunisie a précisé qu’il est inconcevable d’ouvrir de nouveau la porte à ceux qui se sont présentés aux dernières élections sous les couleurs d’autres partis ou dans le cadre de listes indépendantes.

Ettajdid: Appel à un dialogue national sur les réformes politiques
Le Bureau Politique du Mouvement Ettajdid a appelé, dans un communiqué publié récemment, à un dialogue national sur les réformes politiques qui devraient être opérées. L’ex Parti Communiste Tunisien (PCT) cite notamment parmi ces réformes, la révision du code électoral et du code de la presse et la séparation entre les pouvoirs.
En ce qui concerne la situation économique et sociale, le Bureau politique estime qu’il est urgent de renforcer les mécanismes d’emploi des diplômés , de lutter contre la précarité de l’emploi et d’améliorer les prestations sociales comme l’enseignement et la santé publics.

PDP : Ouverture d’une nouvelle section à Chebba
Le Parti Démocratique Progressiste (PDP) a annoncé mardi la création d’une nouvelle section à Chebba (gouvernorat de Mahdia). Les membres du Bureau directeur de cette nouvelle section ont été invités à participer aux travaux de la dernière réunion des secrétaires généraux des sections et des fédérations qui s’est tenu dimanche à Tunis.

UGTT: Le Conseil national n’examinera pas l’amendement de l’article 10
Le Conseil national de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) se réunira en janvier 2011. La restructuration de la centrale syndicale est le principal point inscrit à l’ordre du jour de cette réunion.
Contrairement aux rumeurs qui ont circulé ces derniers mois, le conseil national n’examinera pas l’amendement de l’article 10, qui limite le nombre des mandats des membres du Bureau exécutif de l’UGTT à deux seulement. Selon le département du règlement intérieur de l’organisation, l’amendement de l’article 10 qui a été adopté lors du congrès extraordinaire de Djerba, ne peut avoir lieu que lors du prochain congrès national. Néanmoins, le conseil national peut recommander aux délégués au congrès national prévu en 2011 de réexaminer cet article du règlement intérieur.


Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com