Fruits et légumes d’automne: La santé par les végétaux





Pour que les fruits et légumes que nous consommons chatouillent nos papilles tout en boostant notre santé,  on devrait les consommer en leur saison. Quels sont justement ceux de l’automne ?
Ce qui est rare fait toujours l’objet d’une grande convoitise. De fait, les pastèques deviennent les perles rares de janvier. Et l’on voue un véritable culte aux oranges et mandarines au mois d’août. Il va sans dire qu’à présent, tous les fruits et légumes existent en tout temps. Ils sont présents sur les étalages durant les douze mois de l’année. Or, ces fruits et légumes hors saison ont toujours un goût insipide ; ils perdent de leur valeur nutritionnelle et peuvent même être très riches en…insecticide ! Pourtant si l’on veut accorder nos repas à la bonne santé, l’on devrait manger les fruits et légumes de saison. En automne, il existe une assez large palette de variété de végétaux. Il suffirait juste de faire les bons choix.
Le Dr Taïeb Doghri, professeur en nutrition nous parle des fruits et légumes de l’automne.
«Je dois d’abord rappeler l’importance de la consommation des fruits et légumes, mis à part le fait qu’ils soient de saison ou pas. De fait, les végétaux sont une grande source de vitamines et d’oligoéléments. Ils sont donc nécessaires à l’organisme humain. Riches en magnésium, potassium, calcium, fer… mais aussi en vitamines C, B, en carotène, provitamine A… les fruits et légumes ont un effet protecteur vis-à-vis des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et même de certaines maladies bénignes et cycliques. Ils sont également riches en fibres facilitant le transit intestinal. Il est donc capital de manger fruits et légumes.
À présent, l’on doit oublier pastèques et melons, ce n’est plus la saison ! En effet, l’on doit savoir qu’il est toujours plus salutaire de consommer les végétaux en leur saison. La nature a ses propres lois. Pour que les végétaux demeurent un allié santé, l’on doit justement respecter les cycles de vie des fruits et légumes.
Si l’on consomme un fruit au moment où il est récolté, l’on cumule les avantages parce que d’abord, on le paye au juste prix, on aura la garantie du goût, puisqu’il n’a pas été cueilli précocement et l’on a surtout plus de chances de trouver toutes les valeurs nutritives dans un légume ou un fruit de saison.
Avec les dispositifs des serres les légumes et fruits peuvent exister durant une période plus allongée. Je ne dirai certes pas que ces végétaux ne doivent pas être consommés, mais il est toujours préférable de les consommer durant leur cycle naturel. Je prends l’exemple des tomates : ces fruits (ou légumes) peuvent être consommés durant toute l’année, mais les vraies bonnes tomates très riches en goût sont celles de l’été et un peu moins en automne. Il n’empêche que l’on peut toujours consommer des tomates en janvier ou en avril !
Pour l’automne, l’on peut miser sur les grenades, qui sont d’ailleurs très utiles en cette période de l’année propices aux maladies grippales parce qu’elles sont riches en vitamines C et en provitamines ; c’est l’élément qui donne cette couleur rouge aux graines de la grenade et qui aide à booster l’immunité en cette période de rhume.
L’on peut aussi consommer le citron, riche en vitamine C, on peut manger aussi les châtaignes, les noisettes, les noix et les figues. Il est également toujours possible de consommer les poires et pommes et très bientôt ce sera la saison des agrumes, notamment les clémentines et oranges.
Je dois aussi dire que le persil est un légume aux grandes vertus. Plusieurs personnes l’ignorent ; pourtant c’est le végétal le plus riche en vitamine C. On peut aussi continuer de consommer les tomates et les poivrons. Les tomates riches en vitamine C et en carotènes sont très bonnes pour booster l’immunité en cette période de rhume.»


Abir CHEMLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com