En marge de la rencontre Al Ahly-E.S.T. : La réaction tunisienne vue par la presse égyptienne





Le journal égyptien « Achourouk Al Jadid » a publié un article intitulé « La réaction tunisienne ». Compte tenu de sa teneur et de sa modération nous en publions la traduction de larges extraits :
Al Ahly a été injuste envers nous. Il n’a pas su prendre le dessus sur une grande équipe … Nous nous sommes emportés certes avec le sentiment de défendre notre amour envers notre patrie et ce en raison de l’humiliation subie par les agents de l’ordre et des citoyens égyptiens…
La classification des gens en nationalistes et non nationalistes sur la base de leurs réactions durant les moments forts est une faute grave. Le sentiment d’appartenance à une nation ne peut pas être résumé par la célébration d’une victoire ou une déception après une défaite. Le nationalisme c’est d’abord le respect des lois en vigueur. C’est le fait de s’abstenir de jeter des bouts de papiers par la fenêtre de sa voiture. C’est le fait de s’abstenir de détériorer un bien public et de respecter la position de l’autre… Je vous prie de ne pas résumer l’amour de la patrie à travers le résultat d’une rencontre de football…
L’enseignement que j’ai tiré de cette rencontre a été caractérisée par la réaction des Tunisiens. C’était une réaction rare dans le cadre des divergences arabes dans le domaine du sport ou dans un autre domaine. Une réaction comportant une dimension culturelle et de respect. L’ambassadeur tunisien au Caire M. Mongi Bédoui a fustigé les violences et s’est empressé de s’adresser au peuple égyptien exprimant ses regrets affirmant notamment que « cette minorité ne représente pas le peuple tunisien » tandis que les journaux tunisiens ont indiqué que ces comportement sont marginaux…
Merci… Depuis longtemps j’avais envie de redécouvrir la vertu des excuses typiquement arabes, une vertu que je croyais à jamais révolue.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com