Vous et vos droits : Du fonds de commerce





Comment s’approprier un fonds de commerce ?
A cette question Me Lazhar Akremi, nous a fourni la réponse suivante : «Le fonds de commerce s’approprie de trois manière. Par achat, par succession (héritage) ou par ancienneté. Dans ce dernier cas, chacun ayant exploité un local commercial pendant deux ans et d’une manière continue a le droit au fonds de commerce qui s’est constitué durant cette période d’exploitation. Il est à noter que :
Font partie du fonds de commerce, les biens mobiliers affectés à l’exercice d’une activité commerciale.
Le fonds de commerce comprend obligatoirement la clientèle et l’achalandage.
Il comprend aussi, sauf dispositions contraires, tous autres biens nécessaires à l’exploitation du fonds, tels que l’enseigne, le nom commercial, le droit au bail, le matériel, l’outillage, les marchandises, les brevets, marques de fabrique, dessins et modèles, droits de propriété littéraire et artistique.
Tous les contrats relatifs au fonds de commerce doivent être rédigés par des avocats en exercice non stagiaires, à l’exception des contrats conclus par l’État, les collectivités locales et les établissements publics à caractère administratif, ainsi que les mainlevées de nantissement et les contrats dont la loi impose la conclusion par acte authentique.
Les actes rédigés par des rédacteurs autres que ceux qui sont ci-dessus mentionnés sont frappés de nullité absolue.
Tout rédacteur d’un acte relatif à un fond de commerce doit y insérer les mentions suivantes :
1- les prénom, nom, adresse, numéro de la carte d’identité nationale, signature et cachet du rédacteur de l’acte,
2- la mention qu’il a consulté le registre de commerce et le registre public des nantissements des fonds de commerce et qu’il a pris connaissance des indications qu’ils contiennent concernant le fonds de commerce objet de l’opération,
3- la mention qu’il a informé les parties de la situation juridique du fonds de commerce sur lequel l’opération devra porter et de l’absence de tout empêchement légal à sa rédaction,
4- les mentions indispensables à la rédaction de l’acte sur la base des données indiquées au registre de commerce et au registre public des nantissements des fonds de commerce,
5- l’indication des formalités que les parties doivent accomplir pour l’inscription de l’opération au registre de commerce et au registre public des nantissements des fonds de commerce.»


M.B.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com