Fédération – CNAS : Le bon sens reprend le dessus





Ça a chauffé entre la FTF et le CNAS, mais place à présent à la sagesse puisque, des deux côtés, on fait tout pour dépasser ce malentendu...
Cette envie de réconciliation, on l’a perçue dans le discours des membres fédéraux qui tiennent à détendre la situation et à réinstaller le dialogue. Selon une source officielle du côté de la FTF, l’institution fédérale n’a jamais mis en cause l’existence du CNAS, ses prérogatives et son rôle, mais il s’agit, ici, d’une prise de position qui concerne un cas très particulier. La liste des arbitres internationaux a déjà été envoyée pour approbation à la FIFA et la FTF en peut plus intervenir pour la modifier. C’est pour cette raison qu’elle considère la décision prise par le CNAS comme «impossible» à exécuter. Il s’agissait d’un cas très particulier et la prise de position de la FTF ne doit jamais être interprétée comme une atteinte au statut du CNAS qui dispose de prérogatives légales reconnues par toutes les parties concernées.
Cette précision, venue d’un membre fédéral bien placé, traduit la volonté de la FTF de dépasser ce malheureux malentendu et d’instaurer de meilleures relations avec le CNAS. Tant mieux, alors, car notre football, déjà malade, n’a point besoin de pareils épisodes et ses parties prenantes doivent ramer dans le même sens pour éviter le naufrage.


K.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com