Tunis: Fille de joie et voleuse en plus





Pour éviter que son client ne la devance au poste de police pour porter plainte, la fille de joie a été la première à raconter aux agents de l’ordre qu’elle venait d’être violée par quelqu’un qui a réussi à l’enlever et la ramener chez lui en utilisant la force.
 ?gée d’environ vingt trois ans, la fille de joie s’est rendue dans un poste de police de la capitale où elle a informé les agents qu’elle venait d’être victime d’un viol. Dans sa déposition, elle décrit son violeur comme un homme très élégant et dont l’apparence inspirait plutôt confiance. C’est pour cette raison qu’elle a accepté son invitation pour aller prendre un café avec lui. Et voilà qu’après avoir quitté le bistrot, l’homme a montré son vrai visage en  lui  coupant la route avant de l’enlever en utilisant la force et la conduire dans un endroit inhabité où il a abusé d’elle.
Après quoi, il l’a abandonnée à son propre sort, quittant les lieux comme si de rien n’était. La plaignante a fourni aux auxiliaires de la justice le signalement de son bourreau qui a été arrêté rapidement et conduit au poste.
Coup de théâtre, après avoir été interrogé, le suspect  a donné une autre version des faits, complètement différente de celle fournie par la victime. Il a, en effet, déclaré avoir fait la connaissance de la jeune fille dans une station de bus. Après avoir échangé quelques propos, il a découvert qu’il s’agissait d’une fille de joie qui monnayait ses charmes.
C’est ainsi qu’il n’a pas hésité à conclure avec elle un accord dans l’espoir de passer quelques agréables moments contre une somme d’argent. D’ailleurs, pour montrer sa bonne foi, il lui a remis quelques billets qui ont appâté la fille de joie. C’est ainsi que la jeune fille s’est rendue compte qu’elle pouvait tirer davantage de  profit de cette aventure.
L’idée de lui dérober son portefeuille lui a immédiatement sauté à l’esprit. Justement et alors qu’ils étaient en pleins ébats, elle a réussi à lui retirer son portefeuilles et même son téléphone portable. Craignant d’être découverte et dénoncée aux agents de l’ordre,  elle s’est dirigée vers le poste de police le plus proche où elle a raconté qu’elle venait d’être violée inventant de toutes pièces cette histoire d’enlèvement. Il faut dire qu’elle a agi en très bonne connaisseuse en la matière afin de contredire son client au cas où il décidait de porter plainte. Après avoir entendu le jeune homme les agents ont procédé à la fouille de la jeune fille. Coup de théâtre: ils ont trouvé le portefeuille et le téléphone portable dans son sac à main. Il était évident qu’elle avait menti dès le départ.
N’ayant d’autre choix que de passer aux aveux, elle a craqué en déclarant avoir accompagné de son plein gré le jeune homme. En constatant que son portefeuille était bourré de billets, elle a décidé de le lui soustraire ainsi que son téléphone portable. Inculpée d’attentat à la pudeur et de vol qualifié, elle  a été  écrouée en attendant d’être entendue par un juge d’instruction.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com