E.N. : Ils sont tous là et… confiants





A 15h30 le bus de l’EN a pointé son nez au stade Maârouf de Sousse pour une avant-dernière séance d’entraînement. Tous les joueurs étaient présents y compris ceux de l’Espérance.
L’ambiance était cordiale et la joie de certains ex-Etoilés tels que Chermiti, Zouaghi ou encore Traoui, mais le plus heureux de tous était Marchand content de retrouver des connaissances à Sousse. La délégation a été reçue par le président étoilé et saluée par le commissaire régional des sports, M. Tahar Laajimi.
Abdelmajid Chétali en discussion amicale avec le coach national a tenu àremarquer que les joueurs sont invités à défendre leurs statuts : «C’est pour vous que vous jouez, pour votre CV, le joueur qui aura l’honneur de porter le maillot national doit lutter de toutes ses forces et s’il le faut il quittera le terrain comme ça» (Chétali a montré les traces d’une ancienne blessure qui date des années soixante).
Marchand était tout à fait d’accord avec l’ancienne gloire du foot tunisien et à même avoué être inquiet du nombre élevé des occasions lapidées devant le but : «Tout le monde est conscient de la gravité de la situation, nous avons enchaîné les exercices spécifiques en attaque pour résoudre ce problème dans le but de réussir notre mission qui n’est pas du tout impossible».
Fahid Ben Khalfallah était plus optimiste et nous a paru plus serein : «Tout d’abord le match n’est pas décisif et nous avons les moyens de venir à bout de notre adversaire. Nous n’avons certes pas des joueurs de la valeur des Ivoiriens ou des Ghanéens mais nous avons des joueurs qui n’ont pas le droit d’avoir peur du Togo avec tous mes respects. Nous travaillons d’arrache-pied pour réussir notre mission et nous serons prêts le jour J pour faire plaisir aux tunisiens».
Le dernier joueur que nous avons approché était Issam Jemaâ qui a renouvelé ses excuses au public tunisien en promettant de le refaire encore une fois mais de la meilleure des façons en participant effectivement dans la victoire des nôtres au Togo.
Il reste à savoir que Saidi et Zouaghi se sont contentés de courir autour du terrain, tous deux souffrent légèrement mais sont récupérables avant le départ prévu ce matin à partir de l’aéroport international Habib Bourguiba Skanès de Monastir.


Ridha AZAÏEZ




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com