Les troubles du langage: Cherchons le défaut dès l’enfance





Les troubles du langage font partie des premiers motifs de consultation chez les spécialistes. Plusieurs enfants prononcent et parlent mal. Ils ont des difficultés à s’exprimer. D’où vient ce trouble ?
Le langage est un outil indispensable à la communication et à l’intégration. C’est sur la parole que l’on structure l’échange. Plusieurs enfants souffrent de trouble du langage. Cela se transforme en handicap à la longue. Ce qui est souvent à l’origine d’échec scolaire, de rejet social et peut entraîner de l’agressivité, un repli sur soi et des complexes…
Pour Mme Nasri, psychologue «On entend par troubles du langage, tout ce qui se rapporte à une anomalie dans l’expression. Il peut s’agir du retard de la parole, des troubles de l’articulation, de la dyslexie, du mutisme, du bégaiement... Parfois ces troubles peuvent s’accompagner d’une persistance du langage enfantin (mauvaise prononciation de certaines lettres ou syllabes de certains mots), d’une pauvreté du vocabulaire et d’un retard des acquisitions et apprentissages. Tout cela handicape et entraîne un réel retard de l’enfant par rapport à ses pairs.
Le trouble le plus fréquent ou plutôt le plus connu est certes le bégaiement. Il touche beaucoup plus les garçons que les filles. On le reconnaît à travers une certaine forme de blocage lorsque le sujet essaye de parler. On observe en effet ou bien une absence de la fluidité du discours, ou bien une répétition de certaines syllabes. Parfois, le bégaiement alterne ces deux failles de langage à la fois. Cela dit, ce trouble ne se manifeste qu’en présence d’une autre personne; de fait, si la personne est toute seule dans une pièce et qu’elle ne soupçonne pas être observée par d’autres, elle ne bégaiera étonnamment pas !
De ce constat, l’on comprend que le trouble est essentiellement d’ordre psychique. Il s’agit souvent d’une fragilité psychologique latente liée généralement à la petite enfance. Les recherches effectuées sur des sujets plus ou moins jeunes ont montré que le bégaiement est très souvent causé par une rupture en bas âge. Qu’il s’agisse de divorce, de la séparation d’un couple, d’un déménagement, d’un décès, d’une absence subite de l’un des deux parents, de la privation de quelque chose ou parfois même la naissance d’un frère ou une sœur qui nous « sépare » de maman…, les formes de rupture sont très variées. Les personnes sujettes aux troubles du langage sont souvent aussi des personnes timides, sensibles et très émotives. Cela est essentiellement dû à la crainte de parler en public.
Ces troubles peuvent-ils être guéris ? Contrairement à ce que l’on peut croire, les troubles du langage et même le bégaiement ne sont pas incurables ! Ces troubles sont souvent soignés par une prise en charge psychothérapeutique, par la pratique d’exercices de relaxation pour soulager les tensions musculaires et par des séances d’orthophonie».


Abir CHEMLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com