Flash… Balles





Organisation
A l’occasion du match EST-Al Ahly à Radès, l’organisation était impeccable et aucun débordement n’a été enregistré. Un grand bravo au service d’ordre, aux organisateurs et au public qui s’est comporté convenablement avant, pendant et après le match.
Journalistes
Les journalistes égyptiens qui ont accompagné Al Ahly étaient au nombre de 36. C’est dire que le sextuple champion d’Afrique ne se déplace pas seul.
Public
Le public d’Al Ahly placé à gauche de la tribune d’honneur a bénéficié de toutes les garanties de sécurité. Cela n’empêche, qu’il a allumé des fumigènes sans les jeter sur la pelouse.
Archicomble
Une heure et demie avant le coup d’envoi, les travées du stade de Radès étaient presque pleines de monde. Le public sang et or a répondu présent et ils est venu de toutes parts même des USA nous a-t-on dit.
Drapeaux
Les drapeaux algériens étaient aussi de la partie. C’est que certains supporters algériens étaient là pour encourager l’Espérance face à Al Ahly.
Joie
Après le coup de sifflet final, la joie dans les vestiaires espérantistes était indescriptible. Logique quand on sait que la victoire était nécessaire et obtenue avec les tripes.
Colère
Dans l’autre camp, la colère était à son comble. Les Ahlaouis n’ont fait qu’évoquer l’erreur de l’arbitre oubliant au passage qu’au Caire, leur joueur Fadhl a aussi marqué du bras. D’ailleurs, ce sujet a énervé certains journalistes égyptiens lors de la conférence d’après-match. Ils ont failli en arriver aux mains avec leurs homologues tunisiens qui ont rappelé à l’entraîneur Houssem Badry le but de Fadhl marqué au Caire.


J.B.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com