E.S.T. : D’un challenge à l’autre





A peine sortie du duel acharné mais victorieux contre Al Ahly en Ligue des champions, l’EST est appelée à rencontrer demain le CSS et dimanche le ST en championnat de la L1.
Les camarades de Darragi ont bénéficié d’un jour de repos lundi pour souffler et savourer leur qualification en finale continentale. Le retour au Parc B a eu lieu hier après-midi avec comme objectif la préparation au match de demain (18h00) face au CSS à Radès. L’ambiance était, on ne peut plus festive, même si le staff technique a tenu à rappeler à ses poulains qu’il est nécessaire de se concentrer sur le match de demain. L’Espérance est leader avec un match en moins et le moment est propice pour empocher trois nouveaux points et écarter momentanément un concurrent direct.
Mais comme l’équipe sang et or vient de sortir d’un duel acharné dimanche, se concentrer vite sur un autre challenge devient certainement très difficile pour les joueurs, car le match face à Al Ahly est encore vivace dans les esprits et dans les jambes. Le travail du staff médical et physique est donc très important avant ce classique du football tunisien. Il ne faut pas oublier aussi que l’adversaire sfaxien compte beaucoup sur cette rencontre pour se relancer et rattraper son adversaire du jour.
Cela dit, le match contre Al Ahly continue a nourrir toutes les discussions malgré le niveau technique peu convaincant des débats. C’est qu’en football, il y a parfois d’autres atouts qui permettent de gagner. L’Espérance de dimanche a valu surtout par son engagement physique, sa force mentale et par la prestation époustouflante du Ghanéen Afful. Celui-ci était au four et au moulin, prêt à soutenir un équipier, à couvrir un autre, à porter le danger devant. Quant à Darragi, il a fait étalage encore une fois de son talent immense alors qu’Eneramo a encore une fois été décisif, de la main cette fois-ci, tout en pesant de tout son poids sur ses cerbères.
Reste à savoir maintenant si les efforts déployés dimanche n’ont pas laissé des séquelles dans les jambes et les esprits des joueurs. C’est certain, diront les spécialistes. Il appartient dès lors à Benzarti et à Kanzari de jauger l’état de son effectif pour mettre au repos quelques éléments, car un derby face au voisin stadiste pointe à l’horizon et il est difficile pour un joueur d’être performant trois fois en sept jours.
Ainsi, on devrait s’attendre à voir Ben Amor, Roger, Derbali, Ben Youssef, Ayari et même la nouvelle recrue Bachtobji prendre part au match de demain ou à celui de dimanche.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com