Création d’entreprises : Mobilisation pour 500 Franchises





Une convention de partenariat tripartite (ANETI/BFPME./Monoprix) vient d’être signée pour le premier de 500 contrats de franchise avec la création d’au moins 3000 emplois directs.
‘‘Cette convention est une première du genre en Tunisie. Elle s’inscrit dans le cadre général du programme d’avenir du Chef de l’Etat pour la création d’entreprises et l’encouragement des jeunes, surtout les diplômés de l’enseignement supérieur, à s’installer à leur propre compte. Nous entamons aujourd’hui avec la société Monoprix le premier lot de 500 contrats de franchise pour le bénéfice de 500 diplômés du supérieur. Chacune de ces franchises va employer au moins 6 personnes, portant le total des emplois à créer à plus de 3000 postes’’, a souligné M. Mohamed Agrebi, ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, sous l’égide duquel a été signée une convention tripartite de partenariat entre l’Agence nationale de l’emploi et du travail indépendant (ANETI), la Banque de financement des petites et moyennes entreprises (BFPME) et la société Monoprix. Une convention dont le but est de développer un réseau de services opérant sous forme de franchise en présence de M. Mohamed-Ridha Chalghoum, ministre des Finances et M. Mohsen Aroui, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Commerce et de l’Aritsanat, chargé du Commerce intérieur.
‘‘L’emploi est une priorité du Chef de l’Etat, en ce qu’il touche chaque famille tunisienne. La demande a désormais une nouvelle structure, avec 60% de diplômés de l’enseignement supérieur au moment où nous enregistrons une demande additionnelle de 81 000 emplois auxquels nous ne pouvons totalement répondre et c’est dans ce sens que la Tunisie encourage et soutient ceux qui comptent créer leur propre entreprise tout en formulant le souhait que ces petits projets deviennent de grandes entreprises’’, a assuré M. Mohamed-Ridha Chalghoum.
‘‘Cette initatiative est une opération-étalon dans le domaine particulier de l’emploi et elle marque le début de création de centaines de franchises. Les grandes surfaces représentent 15% du total du mouvement commercial en Tunisie et elles sont très prometteuses en emplois. Pour y trouver leur voie, les franchisés doivent avoir des compétences spécifiques et nous les soutiendrons dans ce domaine’’, a soutenu M. Mohsen Aroui.
C’est donc hier qu’a été lancé ce nouveau mécanisme pour la dynamisation de l’investissement et la création d’entreprises. Une initiative qui se place dans la compréhension de notre pays du partenariat public/privé (PPP).


Manoubi AKROUT




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com