Conseil ministériel sur le développement technologique dans l’industrie et les services : Créer 10 pôles technologiques permettant de fournir 100.000 postes d’emplois





Carthage-TAP
Un Conseil ministériel réuni, hier matin, sous la présidence du Président Zine El Abidine Ben Ali, a été consacré au suivi du volet relatif à la modernisation technologique dans l’industrie et les services liés, défini dans le Programme présidentiel «Ensemble relevons les défis», sous le titre «Vers une économie à contenu technologique élevé, amie de l’environnement, économe en énergie et innovante».
Le Conseil a passé en revue, au début de ses travaux, les résultats enregistrés dans le secteur industriel, au cours des deux dernières décennies, au niveau de la production, de l’exportation et des indicateurs technologiques qui révèlent, notamment, l’accroissement de 12 à 30 pour cent des exportations des activités des nouvelles technologies et l’augmentation du nombre des entreprises équipées en nouvelles technologies de 10 à 2000 entreprises.
Le conseil a, également, passé en revue les moyens à même de réaliser les objectifs de la modernisation technologique dans l’industrie et les services qui y sont liés à l’horizon 2014.
Le Chef de l’Etat a décidé, à ce sujet, les mesures suivantes:
* Parachever la création de 10 pôles industriels et technologiques dans les secteurs prometteurs moyennant des investissements de l’ordre de un milliard de dinars, permettant de générer 100.000 postes d’emploi.
* Créer «Tunis Technology City» conformément aux standards internationaux en matière d’environnement pour abriter des projets à haut contenu technologique.
* Etendre la sphère du Prix présidentiel de la qualité pour englober l’innovation et sera intitulé «Prix du Président de la République de la qualité et de l’innovation» à partir de 2011.
* Renforcer le réseau des laboratoires accrédités pour atteindre le nombre de 70 à l’horizon 2014 et renforcer leurs capacités afin de faciliter les opérations d’exportation et parvenir à une reconnaissance mutuelle avec l’Union européenne.
* Consolider le réseau des centres techniques sectoriels afin qu’ils puissent assurer 20 mille journées d’expertises au service des entreprises à l’horizon 2014.
* Renforcer et dynamiser les mécanismes de financement de l’innovation dans le secteur industriel à l’instar du Fonds commun de placement à capital risque dans le domaine de l’innovation et de la modernisation technologique et dynamiser les deux mécanismes de la prime d’investissement dans la recherche développement et le Programme National de Recherche et d’Innovation.
* Mettre au point un programme de promotion de la Tunisie en tant que destination industrielle et technologique en mettant à profit des expertises internationales, durant trois ans, dans le cadre d’un programme commun associant toutes les parties.
* Réaliser un portail Tunisie industrielle et technologique dans le cadre d’un partenariat entre les secteurs public et privé et s’employer à le promouvoir aux plans national et international.
En consécration de l’importance de la conjugaison des efforts de tous les intervenants en vue d’atteindre les objectifs de cette stratégie, le Chef de l’Etat a ordonné la mise en place d’un pacte de développement et de promotion technologique entre les ministères et les représentants du secteur privé.
Ce pacte comportera les engagements de l’Etat, notamment, dans les secteurs de l’infrastructure, de la formation et de la recherche et les engagements du secteur privé dans les domaines de l’investissement dans les secteurs prometteurs, la promotion des exportations industrielles et de leurs contenus technologiques.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com