C.A.: Vaincre ou jeter l’éponge





Avec la mise à jour et la victoire de l’EST sur le CSS, ce sont huit points qui séparent désormais le CA  du leader espérantiste. Un grand gouffre quand on sait que le titre peut se jouer pour un tout petit point.
Le bilan de l’équipe de Bab Jédid est peu reluisant en ce début de saison. Deux victoires, deux nuls et deux défaites, soit 8 points seulement engrangés avec 5 buts marqués pour 4 encaissés. A voir ces chiffres, il est clair qu’ils ne ressemblent pas au parcours d’un futur champion. Pour cette raison, tout à l’heure, l’équipe de Bab Jédid n’a pas beaucoup de choix en recevant l’Etoile Sportive du Sahel qui n’est pas prête à lui faire la moindre concession.
Avec quel état d’esprit et dans quelles conditions le CA foulera la pelouse de Radès ? La trêve a-t-elle été mise à profit ? Et puis, il ne faut pas occulter ce qui se trame en raison de la vacance de la présidence du club.
L’optimisme est de rigueur
En dépit de toutes ces incertitudes, en dépit de certains paramètres non encore maîtrisés, l’équipe de football est décidée à refaire surface. Et elle en a les moyens.
D’ailleurs, le coach clubiste Mrad Mahjoub confirme cette vision des choses : «Le CA va mieux. Les matches amicaux ont permis à l’équipe de mieux carburer. La trêve a été utilisée à bon escient et les joueurs ont tous bien travaillé, notamment ceux qui étaient en retard au niveau de la préparation.»
Abordant la rencontre contre l’Etoile, Mrad Mahjoub déclare : «Nous attendons beaucoup de ce match. Il devra être celui du vrai démarrage de la saison. Nous sommes à un tournant où nous n’avons d’autre choix que de gagner pour décoller, sinon on entre dans les rangs. En ce qui me concerne, je suis content du groupe et de l’état d’esprit qui y règne.»
Mrad Mahjoub dévoile dans cet ordre d’idées le fond de sa pensée : «Il est vrai que j’ai senti une certaine suffisance chez quelques joueurs un peu trop gâtés. Mais, c’est de l’histoire ancienne. Quelles que soient les ambitions de chacun, le parcours du CA est un tremplin, notamment pour ceux qui aspirent aller plus loin. Ce que je peux dire maintenant, c’est que le rendement de l’équipe en début de saison est dû à un certain nombre de facteurs sur lesquels il serait long d’épiloguer.»
Ne voulant pas remuer le couteau dans la plaie, ni revenir en arrière, le coach préfère positiver en lorgnant vers un futur qu’il espère meilleur à partir de ce samedi : «Actuellement, l’essentiel pour moi est que tout soit rentré dans l’ordre et je peux désormais faire part de mon optimisme pour la suite des événements.»
L’optimisme de Mrad Mahjoub a besoin d’être concrétisé sur le terrain par les joueurs, surtout que le CA va aborder une période délicate de la saison avec une succession de rendez-vous importants, entrant dans le cadre du championnat avec des matches contre l’ESS, l’O Béja, l’Espérance Sportive de Tunis, le CS Sfaxien, le Stade Tunisien, parallèlement aux matches de la Coupe de l’UNAF contre le Widad de Casablanca. Si l’équipe négocie bien cette étape et parvient à enchaîner les victoires, elle se relancera certainement…


A.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com