4e journée : Enfin, une ronde exhaustive !





Le S.N. et l’E.S.S. de retour du Liban, la compétition reprend donc son cours normal, avec, enfin, une ronde, la quatrième, dans son intégralité.
C’est ainsi que le champion sortant, dont le parcours à Beyrouth pour le compte du tournoi «Hariri» fut en demi-teinte, ne sera pas totalement à la fête en offrant l’hospitalité à un attachant cinq cabiste. Très en verve en ce début d’exercice, les Bizertins sont à même d’inquiéter sérieusement les Potiers qui devraient, en dernier ressort, imposer leur métier autrement consommé.
Quelle réaction aura l’U.S.M. après le cinglant revers essuyé à La Goulette? Les Usémistes, malgré l’avantage du parquet, risquent fort de continuer à manger leur pain noir. En effet, leur antagoniste du jour n’est autre que leur voisin sahélien, une E.S.S. qui a fait un tantinet meilleure figure que le S.N., en parvenant à se hisser en demi-finale du tournoi «Hariri». Mieux en jambes et se prévalent d’un potentiel humain et technique plus étoffé, l’E.S.S. a toute la latitude de forcer la décision finale.
A Ezzahra, le C.A., toujours réduit à un déplorable statut de S.D.F. reçoit une E.S.G. ayant chassé le doute, après son étincelante prestation face à l’U.S.M. Après leur défaite inaugurale conte le T.A.C. et une victoire peu convaincante au détriment du C.A.B., les Clubistes ont besoin de vivre de certitudes. Mais ils vont au-devant d’une mission ardue face à des Goulettois ayant retrouvé la joie de jouer et aussi de gagner.
A Kairouan, la Chabiba aura hâte de renouer avec le succès, après son faux-pas à Ezzahra.
Toutefois, les Laghnej et consorts devront se surpasser pour y parvenir, attendu que la J.S.M. n’arrête pas de mettre sous son charme les férus du basket, après ses deux victoires engrangées, notamment la dernière en date, aux dépens de l’E.S.R.
Cette même E.S.R. qui ne fait que clopiner en ce début de saison, après sa lourde défaite contre l’E.S.S., avec un passif de 49 points et une autre assez inquiétante face, aux Manazéhois, deux sérieux mécomptes entrecoupés par une victoire par la plus petite marge face à l’E.S.G. Contre des Aviateurs très coriaces, les Radésiens sont donc en appel.
Enfin, un match des extrêmes, du moins sur le papier, en référence au classement actuel, opposera le C.S.C. à E.Z.S., la lanterne rouge et le leader, après trois journées.
Les Locomotives, à défaut de victoire, ont tout intérêt à soigner la manière, au risque d’être happés par une véritable spirale tournoyante.


Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com