Le Kef : Le faussaire écope de cinq ans de prison





Les faits de cette affaire remontent au mois de janvier 2010. A cette époque, un jeune homme d’origine algérienne a été arrêté par les agents de police de la région alors qu’il tentait d’écouler de faux billets de banque. Embarqué au poste, le suspect a avoué avoir utilisé auparavant d’autres billets de banque pour acheter des meubles et plusieurs autres marchandises chez des commerçants de Kasserine. L’accusé avait, en effet, réussi à imiter des billets de banque tunisiens à l’aide d’un scanner  et ce, dans sa ville natale de Galma en Algérie. Sa première opération réussie, le faussaire a refait le même coup mais cette fois-ci en falsifiant un montant plus important avant de prendre la route vers la ville de Kasserine. Il a pris, comme d’habitude contact avec plusieurs commerçants, commandant divers articles. Seulement, en présentant les billets en question, l’accusé est tombé dans le piège de l’un des fournisseurs qui, en examinant les billets, a constaté qu’ils étaient falsifiés. Alertés, les auxiliaires de la justice se sont empressés sur les lieux où ils ont pu arrêter le faussaire. Interrogé, celui-ci a reconnu les faits. Il a été alors inculpé de falsification de billets de banque et d’utilisation de fausse monnaie. Traduit devant le tribunal de première instance du Kef, il a été condamné à cinq ans de prison. Un jugement qui a fait l’objet d’un recours en appel devant le tribunal compétent qui a confirmé le premier verdict.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com