5e journée : Le T.A.C. poursuit sa marche en avant





Le Tunis Air Club a confirmé pour la 3e journée consécutive  qu’il faudra compter avec lui cette saison pour le gain du titre de champion de Tunisie.
C’est l’UST qui est passée à la trappe des Aviatrices cette semaine. En effet, après l’ISSEPC Kef et le champion sortant, l’AS Banque de l’Habitat, c’est au tour des ustéennes de se plier à la loi du TAC qui remporta son match par (2-0). Certes, ce ne fut pas facile et çà l’est rarement dans ce genre de rencontres, mais l’essentiel c’est de gagner. Ce sont des rencontres à six points qui pèsent lourd dans la balance, notamment lors du décompte final.
Derrière le TAC, seul l’ASF Sahel maintient encore la cadence. Les joueuses de Kamel Romani ont survolé le derby du Sahel contre le Ribat de Monastir. Un match sans opposition au cours duquel les joueuses de Sousse se sont baladées face à leur voisines de Monastir auxquelles elles ont infligées un sévère camouflet par un (7-0) qui se passe de commentaires.
Derrière, l’AS Banque de l’Habitat et l’ISSEPC Kef tentent de rester dans le sillage du leader qui les a déjà largués à 6 points et ce, dans l’attente de le voir trébucher. Dans ce contexte, Banquières et Keffoises n’ont rien fait dans la dentelle en atomisant respectivement les demoiselles de Gafsa par (8-0) et les Postières de Bizerte par (7-0).
Dans ces conditions et quand on voit ces scores fleuves, on ne peut faire autrement que de revenir à la charge pour que les responsables du football féminin mettent un terme à ces parodies de football qui ne servent personne.
Nous l’avons déjà dit à plusieurs reprises et nous le répéterons autant de fois qu’il le faudra jusqu’à ce qu’il y ait une prise de conscience. Une équipe qui gagne sans la moindre opposition n’avance pas. Celle qui se fait étriller de la sorte se décourage et ne progresse pas également. Et comme le dit si bien le dicton, qui n’avance pas recule. Et puis ce genre de victoires nous rappelle la citation du célèbre classique français Pierre Corneille qui disait : «A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire».
Enfin, le dernier match au programme a été très disputé entre l’ESF Jedaïda et l’ASF Médenine. Il s’est terminé sur une parité positive de (2-2).


A.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com