E.S.T. : La carte Roger





L’Espérance qui a rallié hier Lubumbashi, s’apprête à négocier l’un des plus grands rendez-vous de sa riche histoire face au tenant du titre africain, le T.P.Mazembé en finale aller de la Lgue des champions.
Hier, c’était le grand départ vers le Congo avec comme objectif : ramener un bon résultat de Lubumbashi pour multiplier ses chances de remporter le trophée continental le plus prestigieux. Mais, pour le moment, nous n’en sommes pas là.
Arrivée, en fin d’après-midi sur place après un long et harassant voyage, l’Espérance s’est contentée d’une séance de décrassage à l’hôtel qui se trouve dans un grand parc en face d’un lac. Le site est merveilleux et contraste avec ce qui attend demain, le représentant tunisien sur le terrain. A savoir, un adversaire difficile à contenir chez lui, un public brouillon et peut-être un arbitrage maison.
Conscients de la difficulté de la tâche, les Sang et or ont tout mis en œuvre pour ne pas succomber à la pression et chercher à tenir en respect le champion sortant dans son antre. Pour ce faire, Benzarti n’a pas cessé de répéter qu’il s’agit avant tout de presser l’adversaire à l’entrejeu pour l’empêcher de développer son meilleur football mais aussi de chercher à marquer car souvent un bon résultat à l’aller est synonyme de passage. Et quand Benzarti parle de bon résultat, il pense à la victoire qui devrait constituer l’aiguillon de tous ses joueurs. Mais, finalement, la vérité du terrain nous dira jusqu’où ira l’ambition de l’Espérance. Quant à l’état de santé des joueurs, il y a de fortes chances de voir Naouara garder la cage, car il a déjà rejoint le groupe. Ben Amor, lui, devra attendre l’avis du médecin. Mais vu qu’il n’a pas touché au ballon lors des quatre jours de la semaine, Benzarti pense aligner Afful à droite de la défense comme c’était le cas face à Al Ahly à Radès, pour incorporer Roger à l’entrejeu, question de renforcer le pressing et la couverture mais aussi pour limiter le champ d’action de ses adversaires directs dans son couloir. Ce choix poussera le coach à se passer des services soit de Msakni soit de Khlifa. La décision finale sera prise aujourd’hui.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com