Participation tunisienne : L’Etoile sur le toit continental





L’Etoile a remporté haut la main le championnat d’Afrique des clubs champions en battant en finale le club algérien du GSP. Un succès qui vient confirmer la suprématie du handball tunisien.
Après avoir assuré leur qualification aux quarts de finale, l’Etoile s’est retrouvé dans ce tour face à l’équipe angolaise du Desportivo . Les représentants de notre handball ont réussi à vaincre assez facilement les athlétiques angolais sur le score assez net de 28-22. Les autres matches ont permis aux Algériens du GSP d’éliminer les Gabonais du Stade Mandji, aux Marocains de la Rabita d’écarter les Congolais de l’Inter –Club alors que la seconde équipe algérienne de Skikda réalisait la surprise en sortant les Egyptiens du Zamalek difficilement sur la marque de 32-30.
Dans les demi-finales, les joueurs de Mohamed Mootameri ont étouffé leur adversaire algérien de Skikda, le bourreau des Zamalkaouis, par un début de match sur les chapeaux de roue parvenant à mener 8-1 avant d’achever la première période avec un avantage de douze buts. Finalement, ils l’emportèrent en fin de compte sur la marque de 37-28. En revanche, et dans l’autre demi-finale, le GSP, le tenant du titre, prit le meilleur sur la Rabita 24-19.
La finale atteignit un très bon niveau, offrant au public un match spectaculaire et serré. En effet, les coéquipiers de Mohamed Tajouri, excellents dans ce tournoi dans les bois étoilés, ont rencontré une très forte opposition des Algériens, la meilleure défense avec seulement 85 buts encaissés. La première mi-temps ne s’acheva à l’avantage de l’Etoile que par un petit but 13-12. A la reprise, le début fut très équilibré mais les étoilés, plus appliqués en attaque, parviennent à s’adjuger quatre buts d’avance 20-16 puis 22-17 et 26-21 avant de s’imposer en fin de compte 26-22. A la fin du match, le président de la section de handball de l’Etoile, M. Kamel Gana affirma que «La victoire de l’Etoile est celle de l’ambition, de la jeunesse et du travail sérieux». Pour le coach Mohamed Mootameri, ce succès est du à «l’entente qui règne entre les joueurs et le staff technique ainsi que l’esprit de famille. Ils ont été la clé du succès. L’équipe a travaillé depuis 2007 pour atteindre ce but en procédant notamment au rajeunissement de l’effectif qui n’a jamais été donné favori pour le titre».
Chez les féminines, en revanche, la victoire est revenue, comme prévue, aux Angolaises de Petro Atlético qui détiennent ce trophée depuis 1997, alors que l’ASFS s’est contentée de la cinquième place.
Rappelons qu’après des deux défaites initiales face FAP du Cameroun 33-24 puis devant les Sénégalaises de Saltingue sur le score de 30-27, l’ASFS a assuré sa qualification aux quarts de finale en battant successivement l’équipe ivoirienne de Rombo sur le score de 25-22 puis le club de la République Démocratique du Congo, vainqueur, sur le score de 28-21.
Aux quarts de finale, et contre toute attente, les Sahéliennes ont baissé pavillon contre les surprenantes Marocaines de Nouasser sur le score étriqué de 27-26 et se contentent ainsi de la cinquième place dans ce tournoi.
Quant au titre, il a été remporté donc une nouvelle fois par les Angolaises de Petro Atlético qui ont battu très facilement les Congolaises de l’Inter Club sur le score sans appel de 35-22.
Voici, par ailleurs, les classements des deux compétitions :
Hommes
1) ESS, 2) GSP (Alg), 3) Skikda (Alg), 4) Rabita (Mar), 5) Zamalek (Egy)
Dames
1) Petro Atlético (Ang), 2) Inter Club (Con), 3) FAP (Cam), 4) Nouasser (Mar), 5) ASFS


ABDELLATIF




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com