22e Symposium international du RCD – «Jeunes et défis d’aujourd’hui»: La richesse d’un thème aussi actuel





C’est à la faveur d’une réflexion profonde sur les défis face aux jeunes que l’on découvre le 22e Symposium  et, par la même occasion, que l’on redécouvre le parti de la majorité en Tunisie.
«Nous sommes persuadés que les résultats de vos travaux constitueront un véritable apport qualitatif à la dynamique que connaîtra le monde durant toute cette Année internationale de la jeunesse», a souligné le Chef de l’Etat dans son discours, hier, à l’ouverture du 22e Symposium du RCD. Un apport qualitatif, voilà ce que l’on est en droit d’attendre de cette rencontre qui accueille pas moins de 200 invités de marque de 45 nationalités différentes.
Très vite, les interventions se sont multipliées pour dire toute la richesse d’un thème aussi actuel que celui de la jeunesse face aux défis d’aujourd’hui. La salle, pourtant de dimensions impressionnantes, était comble alors que s’ouvraient les travaux et des dizaines de participants étaient debout à écouter les problématiques soulevées et les échanges de points de vue. La conscience que quelque chose d’important se déroulait était manifeste chez ces centaines de Tunisiens et d’étrangers appelés à mener l’un des débats les plus féconds de cette Année de la jeunesse.
Créer un  «RCD-ThinkTank» ?!
C’est que l’ambiance générale se prêtait parfaitement à un tel exercice. Partout des roses rouges et blanches sur un lit de verdure, quelques touches de violet, d’élégantes jeunes Tunisiennes en complet rouge bien coupé pour guider les visiteurs, répondre à leurs questions et leur servir de repère, un réseau TV en circuit fermé qui transmet partout le déroulement des travaux dans l’espace du Symposium (grande salle, hall adjacent, aire-cafétéria...), d’innombrables petits groupes qui se forment et se reforment au gré des moments pour rappeler que nous sommes dans un lieu de rencontre et de débat, beaucoup d’ordinateurs, de BlackBerries et autres outils électroniques pour signifier que la technologie ne pouvait qu’apposer son empreinte sur ce débat...
Les gens du RCD ont ainsi mis les petits plats dans les grands pour recevoir, écouter, enregistrer la moindre réflexion, idée ou suggestion. C’est comme un métier éprouvé après des années de perfectionnement alors que nous en sommes à la 22e édition de cette rencontre devenue, avec les années, de stature internationale.


Manoubi AKROUT




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com