Habib Nani : «L’arbitrage est à l’image du football africain»





«L’arbitrage africain n’est pas le meilleur au monde certes, mais nos équipes ont tendance à dramatiser et elles sont terrorisées de l’arbitrage avant même les matchs. Personnellement, je me demande comment évolue l’arbitrage africain ? Et sur quels critères ?
Je pense qu’il évolue en fonction des relations entre les dirigeants et les arbitres et non pas en fonction de la qualité de l’arbitre. Les arbitres africains n’ont pas reçu une formation adéquate vu qu’ils sont désignés pour leurs liens avec les responsables, ce qui a abouti à ce qu’on voit aujourd’hui dans les stades africains. Durant ma carrière, on a essayé, pas mal de fois, de me contacter pour faire gagner telle ou telle équipe, mais ce sont des contacts indirects. Je pense que l’arbitre africain se sent obligé d’aider les locaux parce qu’il se croit obligé de leur rendre leur hospitalité. En plus, depuis l’accueil à l’aéroport, l’arbitre se voit intimidé par les responsables locaux. Il faut que la CAF ou un corps neutre prenne en charge les arbitres et non pas l’équipe locale. C’est à l’image du football africain».


M.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com