A travers les régions





Bizerte  : Création de musées des habits traditionnels
Deux nouveaux musées devront ouvrir, bientôt, leurs portes, dans la Médina de Bizerte. L’un sera dédié au costume traditionnel dans toutes ses composantes et sa diversité, et l’autre sera consacré aux petits métiers qui étaient, longtemps, pratiqués, dans la Médina, et avaient disparu, depuis peu, dont la broderie, la ferronnerie d’art, le travail du bois et la fabrication et la réparation des instruments de musique traditionnelle. Les deux musées sont aménagés dans la Zaouia de Sidi Mokhtar à l’initiative de l’Association de sauvegarde de la Médina de Bizerte, avec le soutien de la commune et en partenariat avec des architectes volontaires originaires de la région. L’association avait, déjà, créé un musée océanographique (Dar El Hout), à la Zouia de Sidi El Hani, et aménagé un espace pour les artistes, dans la Médina, ainsi qu’une galerie d’art.

Douz : Le Musée du Sahara dans les circuits touristiques
L’élaboration d’un plan régional pour la promotion touristique du Musée du Sahara à Douz a fait l’objet d’une séance de travail, tenue, récemment, au siège de la délégation de Douz-Sud. La réunion a eu lieu sous la présidence du gouverneur de Kébili et avec la participation du directeur général de l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle et des représentants des fédérations régionales de l’hôtellerie et des agences de voyages. La séance a été, notamment, consacrée à l’étude des moyens de mettre en valeur les pavillons du musée réservés aux coutumes et traditions des nomades, ainsi qu’aux outils et équipements les aidant à s’adapter au climat saharien. Pour ce faire, des mesures ont été prises, dont les plus importantes visent à optimiser l’exploitation des nouvelles technologies de communication pour une meilleure promotion du musée. D’un autre côté, les participants ont appelé au renforcement du partenariat entre les divers intervenants dans le secteur du tourisme, afin d’intégrer le musée dans les circuits touristiques. Ils ont, également, insisté sur le rôle du tissu associatif dans la mise en valeur du patrimoine culturel de la région.

Sfax : Mécanismes de l’emploi et de l’impulsion del’investissement
La ville de Sfax a abrité, récemment, une conférence sur le thème : «les mécanismes de l’emploi et de l’impulsion de l’investissement et des projets innovants», organisée, conjointement, par la Banque tunisienne de solidarité (BTS), la Banque de financement des petites et moyennes entreprises (BFPME) et l’Association de développement régional et ce, à l’occasion de la célébration de l’Année internationale de la jeunesse. Des avis d’accord pour le financement de projets ont été distribués à des jeunes demandeurs d’emploi dont, en particulier, des diplômés du supérieur. Un certain nombre de contrats de stages et de travail ont été signés. L’Association régionale de promotion de l’emploi, nouvellement créée, a conclu des accords de partenariat, respectivement, avec le Centre d’affaires, l’Association de développement et la Direction régionale de l’emploi et de la formation professionnelle. En marge de la conférence, une exposition a été organisée présentant des échantillons de produits réalisés par de jeunes entreprises ayant bénéficié des mécanismes de promotion de l’initiative privée.

Manouba : Démarrage de la cueillette des olives
Les services agricoles à la Manouba estiment la production d’huile d’olives, dans la région, au cours de la nouvelle campagne, à 3515 tonnes pour une récolte d’olives devant atteindre les 16 mille 250 tonnes. Il est, également, attendu que la cueillette, qui démarre le 8 novembre 2010, puisse mobiliser trois mille ouvriers sur trois mois. Les oliveraies, dans la région, s’étendent sur 12865 hectares environ, ce qui représente 56,3% de périmètres réservés aux arbres fruitiers et 14,5%des terres cultivables. La région compte 17 huileries.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com