Sahara occidental : Trois agents de sécurité marocains tués près de Lâayoune





Trois membres des forces de sécurité marocaines ont été tués hier, ont affirmé les autorités marocaines, lors d’affrontements avec des contestataires sahraouis prés de la ville de Lâayoune, chef-lieu du Sahara occidental.
Le Quotidien-Agences
Selon une source officielle marocaine, un gendarme, un policier et un sapeur pompier, ont été tués lorsque les forces de l’ordre ont donné l’assaut à un campement qui abritait des milliers de contestataires.
Cette même source a fait état de 70 blessés sans préciser si ces victimes étaient dans les rangs des forces de l’ordre ou parmi les contestataires.
Les autorités marocaines ont entrepris hier de démanteler ce campement de contestataires dressé près de Lâayoune, à 1200 km au Sud-Ouest de Rabat.
Les forces de l’ordre ont donné l’assaut à l’aube en utilisant des canons à eau contre les habitants du campement, et de violents incidents se sont produits par la suite dans la ville même, selon cette source officielle.
Plusieurs ambulances transportant des blessés vers Lâayoune ont été aperçues par le correspondant de l’AFP.
Le campement a été dressé le 19 octobre par des habitants de cette région pour protester contre «la détérioration» de leurs conditions de vie et réclamer «des emplois et des logements».
Selon des ONG sur place, il abrite au moins 12.000 habitants.
Un comité chargé de la coordination avec les autorités marocaines l’avait présenté comme un «acte de protestation sociale», sans dimension politique.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com