Journées musicales de Carthage : En avant la musique !





Pour bien réussir la 1ère édition des Journées musicales de Carthage, du 18 au 25 décembre, le comité d’organisation semble tout préparer, dans le détail. Le point.
Les Journées musicales de Carthage (JMC) réussiront-elles à insuffler une nouvelle âme à notre musique ? Peut-on aujourd’hui parler d’une musique tunisienne à l’ère de la mondialisation et du métissage culturel ? Quelles places pour nos musiques et nos artistes sur la scène musicale maghrébine, arabe et internationale ? Ces questions et d’autres accompagneront bel et bien la 1ère édition des Journées musicales de Carthage ; festival lancé dans le but de créér une plate-forme d’échange entre les musiciens tunisiens, maghrébins et arabes et contribuer également à l’élaboration des projets artistiques en commun.
D’ailleurs, pour bien marquer cette fête et encourager la coopération, trois concours ont été lancés au profit des artistes maghrébins, à savoir le concours des chansons, le concours des compositions et le concours de l’interprétation en solo sur luth. Cette dernière compétition reste également ouverte à tous les luthistes arabes, désireux prendre part à ce rendez-vous musical. Il est à signaler également que, parmi les conditions de participation au concours du Oud, se trouve l’interprétation de l’une des compositions de feu Ahmed Al- Kalaiî.
Tout est prêt…
Plus qu’un mois déjà avant que le rideau se lève sur la première session de la manifestation, les jurys viennent de fixer la liste définitive des œuvres qui seront en lice dans la phase finale. Sur un total de 133 chansons candidates, le jury en a retenu vingt-deux qui se répartissent ainsi : 15 chansons de Tunisie, 2 du Maroc, 1 de Libye, 2 d’Algérie, 1 de Mauritanie et 1 chanson coproduction tuniso- libyenne. Parmi les artistes tunisiens qui seront de la fête, nous citons : Chokri Bouzayène, Mohamed Jebali, Soumeya Hathroubi…
Quant aux compositions, le jury a retenu uniquement sept compositions parmi une soixantaine d’œuvres candidates. « Le Quotidien » a appris également d’une source officielle du comité d’organisation que, dans le rapport présenté, le jury de ladite compétition a souligné l’excellente qualité de bon nombre de candidatures présentées et que les sept œuvres retenues restent les meilleures. Ce concours comportera cinq compositions tunisiennes, deux libyennes. Parmi les compositeurs tunisiens qui seront de la fête, citons Slim Damak et Tahar Guizani.
Pour le concours de l’interprétation de luth en solo, neuf candidatures ont été sélectionnées sur vingt- neuf de Tunisie et de plusieurs pays arabes comme la Syrie, la Jordanie, la Libye, l’Irak, le Liban, le Qatar, Bahreïn et le Sultanat d’Oman. Les finalistes sont réparties ainsi : 2 luthistes syriens, 1 de Jordanie, 1 de Libye, 1 d’Irak, 1 du Sultanat d’Oman et 3 de Tunisie. Et parmi les participants tunisiens, nous soulignons la présence de Béchir Gharbi et Samih Mahjoubi. Dans cet ordre d’idée, « Le Quotidien » a appris que les finalistes sont parmi la crème des luthistes maghrébins et arabes.
Dirigée par l’artiste tunisien Kamel Ferjani, la 1ère édition des JMC se déroulera dans sept espaces culturels différents, permettant au grand public d’assister aux concours organisés également à d’autres activités en parallèlle. D’ailleurs, dans ce sens, un colloque portant sur « Les nouvelles technologies dans l’industrie musicale » sera organisé les 20 et 21 décembre, accompagnant les concours. D’autres concerts assurés par des artistes tunisiens et arabes, une exposition et des ateliers sont au programme de la manifestation.


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com