«Mekkah» : La Mecque, ce mot magique





«C’est le centre du monde» géographiquement parlant, selon un savant égyptien et les chiffres sont là pour approuver cette thèse.
La Mecque et plus précisément «La Kaâba» est courue par des millions de visiteurs des quatre coins du monde chaque année, venus effectuer les rites du petit pèlerinage (La Omra) ou le pèlerinage (El Hajj).
Qui dit Kaâba dit pèlerinage
Des centaines de milliers, voire des millions de visiteurs affluent vers la Mecque chaque année pour effectuer le pèlerinage. Les Musulmans considèrent cette ville comme la plus sainte de l’Islam.
En outre, c’est la ville natale du Prophète et, en tant que tel, le lieu le plus sacré des Musulmans.
La Mecque est ainsi le centre fondamental de la vie religieuse musulmane. L’un des cinq piliers de l’Islam stipule, en effet, que tout croyant doit faire un pèlerinage à la Mecque, s’il en a les moyens. Le pèlerinage porte le nom arabe de hajj et chaque année environ trois millions de pèlerins se recueillent à la Mecque pour effectuer ce rite sacré pendant le mois de Dhou Alhijja. Un nombre plus important effectue le petit pèlerinage (La Omra), qui peut être exécuté à tout moment de l’année.
La Kaâba
En arabe «Kaâba» signifie «cube». Il s’agit d’un parallélépipède rectangle de 15 mètres haut et de 12 mètres par 12m au sol. Selon la tradition musulmane, la Kaâba fut construite par Adam et fut reconstruite par les Prophètes Ibrahim et son fils Ismaïlk, sur les bases de la mosquée, révélées par Dieu à son Prophète Ibrahim (Abraham). Ce sanctuaire est le plus grand au monde. Une pierre noire de l’Eden (El Jenna), creuse, est enclose dans l’un des angles de la Kaâba. Donc, pour les Musulmans, la Kaâba est la mosquée sacrée, le premier lieu saint de l’Islam. Une prière accomplie à l’intérieur de la Kaâba équivaut à cent mille prières effectuées dans une autre mosquée.
La Mecque (en arabe Makka «Al Mukarrama») est une ville de l’ouest de l’Arabie Saoudite, non loin de la charnière séparant le Hedjaz de l’Asir, à 80 km de la mer rouge et capitale de la province de Makkah. Elle abrite la Kaâba au cœur de la mosquée Masjid Al Haram.
La température à la Mecque atteint 48 degrés au maximum en été et 18 degrés au minimum l’hiver ce qui en fait l’une des régions les plus chaudes du globe.
Sa population cosmopolite et exclusivement musulmane est estimée à un million et demi d’habitants. Elle prospère surtout grâce aux millions de pèlerins qui s’y rendent chaque année. A ce titre, les musulmans croient que le vœu d’Ibrahim fut exaucé par Dieu et qu’Allah, dans sa grande générosité et infinie bonté a répondu à la prière de son prophète Mohamed en faisant de la Kaâba la «qibla» vers laquelle les Musulmans se tournent au cours de leurs prières.
Une ville qui se modernise
A l’instar de Médine, la Mecque est en train de se moderniser pour accueillir ses visiteurs de plus en plus nombreux chaque saison. Ainsi, la ville sainte construit un complexe comportant plusieurs tours, comuunément appelés «Abraj Al Baït Towers» ou «Abraj Mekkah», situé près de la Sainte Mosquée. La plus haute d’entre elles, la «Mekkah clock royal tower» aura 601 mètres de haut, soit la deuxième plus haute tour au monde arabe après «Borj Khalifa» de Dubaï. Une horloge, six fois plus grande que celle de Big Ben à Londres, d’une quarantaine de mètres de diamètre, sera le joyau de ces tours et sera visible jusqu’à 30 km à la ronde de nuit et de 11 à 12 km le jour. La ville sainte est en train de se doter actuellement d’un métro aérien, dans le but de desservir au mieux les lieux de pèlerinage.
Mekkah, le mot magique. Chaque bon musulman souhaite s’y rendre au moins une fois dans la vie, afin de remercier Allah de tous les bienfaits qu’il a daigné accorder à ses créatures ici-bas.


Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com