W.A.C. – C.A. : Le coup est jouable





Le (0-0) ayant sanctionné le match aller d’El Menzah laisse les chances de qualification à la finale, équitables. Même si le CA aura ce soir le désavantage du public et du terrain.
Le Club Africain s’est déplacé à Casablanca pour affronter le Widad et tenter de ramener une qualification pour la finale de la Coupe de l’UNAF des clubs champions.
Ce ne sera pas de la tarte d’autant plus que le CA n’est pas parvenu à assurer son passage à Tunis concédant une parité à son adversaire. Mais, ce qui est plus encourageant, c’est qu’il s’agit d’une parité vierge. Le CA n’a pas gagné, mais il n’a pas non plus encaissé le moindre but. Par conséquent, il n’est pas dans l’obligation de se découvrir et de faire le jeu.
Reste à savoir comment Mrad Mahjoub compte procéder. Il devra trouver les deux paramètres qui lui permettront d’aligner la formation la plus à même de mettre en application le schéma tactique qu’il préconisera. Il s’agira d’abord de faire preuve de solidité défensive et donc de ne pas encaisser de buts pour éviter de faire la course derrière. Et puis, ce début de saison a démontré que le club de Bab Jédid éprouvait des difficultés face aux équipes, restaient recroquevillées en défense et qui refusaient le jeu. Un genre de contexte qui ne devrait pas se produire au Maroc face au Widad de Casablanca, appelé face à son public à faire le jeu et à marquer.
Le CA devrait alors faire prévaloir sa force de caractère et sa personnalité en tenant en respect son adversaire et en mettant à profit les espaces qu’il devrait lui concéder. C’est dans ce contexte que les Rouge et Blanc sont appelés à marquer.
Il ne faudra surtout pas que l’équipe joue contre nature en s’adonnant à un match défensif. Ce serait aller au devant d’un échec et jouer contre nature. L’équipe de Bab Jédid possède des joueurs qui raffolent d’espaces comme Dhaouadi, Mouihbi, Akrout, Malajilla et Messaadi.
A eux de donner des solutions à l’entre-jeu par leurs appels de balle dans le dos de la défense widadie qui ne présente pas tous les gages de sécurité et qui est rapidement mise en difficulté pour peu que le rythme de jeu s’élève.
On a vu à Tunis que les Marocains ont eu du mal a soutenir le rythme des Clubistes et cela est important puisqu’il ne faudra pas tomber dans le piège d’un faux rythme qu’ils pourraient tenter d’imprimer au match.
Au vu de ce que nous avions vu lors du match aller, le Widad de Casablanca est dans les cordes du CA, pour peu que ce dernier joue sur sa valeur réelle.

A.S.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com