E.S.T. : Afful à l’entrejeu





L’espoir étant le dernier à mourir, l’Espérance met les bouchées doubles avant le rendez-vous
de demain face au T.P. Mazembé, malgré la difficulté de la tâche qui l’attend.
En football, si on foule le gazon, c’est bien pour gagner. A l’Espérance, le (0-6) de l’aller est certes difficile à remonter mais une équipe ne peut jouer sans objectif. C’est là le principal aiguillon qui guide les Sang et Or. Bien se préparer et aborder le match avec un esprit de revanche. Essayer de marquer sans en encaisser pour sauver d’abord la face et l’honneur et ensuite tenter l’exploit si possible. D’ailleurs, les joueurs sont tous unanimes : «Jouer nos chances, jusqu’au bout», martèlent-ils à chaque occasion. C’est là, la décision la plus sage.
Les camarades de Darragi ont essayé, avec le temps d’oublier la déconvenue de Lubumbashi et de se concentrer sur le match de demain. La victoire remportée en championnat face au S.T. a permis, un tant soit peu au groupe , de retrouver une certaine confiance qui est la leur depuis longtemps. La mise au vert a commencé hier soir en banlieue nord et tout le monde espère avoir toute la réussite nécessaire face à un T.P. Mazembé en possession de tous ses moyens physiques, techniques et mentaux.
Des risques calculés
Jouer pour passer six buts à l’adversaire constitue une tâche ingrate et la prise de risque reste dans ces conditions nécessaires. Le staff technique, habitué à opter pour l’offensive à outrance en alignant cinq joueurs de champ sur dix à caractère offensif ne va pas déroger à la règle cette fois-ci. La répétition a eu lieu samedi dernier face au ST.
Seulement, pour espérer marquer sans en encaisser, il faudrait calculer les risques et réussir l’équation attaque et récupération. La blessure de Msakni qui le priverait du match de demain, permettra à Benzarti de faire avancer Afful pour jouer dans le couloir droit de l’attaque et d’aligner Ben Amor au poste de latéral droit.
Voilà une option qui privilégie l’équilibre.
Au cas où Msakni serait récupéré, l’équipe aura une allure totalement offensive avec Msakni, Darragi, Eneramo, Khlifa et Ayari devant et Korbi comme seul récupérateur.
Pour certains l’enjeu vaut tous les risques, pour d’autres, l’équilibre est nécessaire notamment en première période. Mais, on sait tous que la vérité du terrain, seul Dieu la connaît.

Jamel Belhassen


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com