Faouzi Benzarti : «Eviter le piège de la précipitation»





Les chances de l’Espérance, le dispositif à adopter face au TP Mazembé et le mental des joueurs, tels sont les thèmes développés par Benzarti hier lors d’un point de presse.
«En football, chaque match a sa vérité, on a l’habitude d’opter pour l’offensive. Il suffit d’être efficace devant pour aller jusqu’au bout. A Lubumbashi on a fait ce qu’on devait faire mais l’extrasportif nous a pénalisé. Les joueurs ont perdu leur concentration. Demain on jouera l’attaque mais sans tomber dans le piège de la précipitation.
La seconde mi-temps face au ST et le match face à Al Ahly ont prouvé qu’on sait gérer les situations?. J’espère qu’on connaîtra la réussite nécessaire. En tous cas, on fera le maximum pour réaliser notre but. Il faudra, certes, un miracle, mais les miracles existent parfois. Il faut y croire.
Quant aux joueurs, ils sont super-motivés et déterminés à sortir le grand jeu. A Lubumbashi, ils ont pleuré. Ils feront tout demain pour sourire. J’espère voir mon équipe marquer lors du premier quart d’heure mais, attention, trop d’engagement peut nuire. Il fait rester lucides et si, par malchance, il n’y a pas de trophée au bout du compte, je dirai bravo et merci à cette jeune génération de joueurs. Ils ont une bonne marge de progression et arriver là où ils sont, est déjà impressionnant.
Je ne finirais pas sans ajouter que si j’étais président du club, je déciderais de ne plus participer aux compétition continentales qui ne sont d’aucune utilité, bien au contraire. Il y a des problèmes de calendrier, de terrain, de logistique, d’arbitrage, de déplacement etc. La coupe arabe serait de loin meilleure sur tous les plans».


J.B.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com