Chronique judiciaire : El Haouaria : Il tue son amante et la jette dans un puits: prison à perpétuité





Après deux ans de disparition, le corps de Wafa a été retrouvé gisant au fond d’un puits. Son meurtrier a avoué l’avoir tuée et la cour relevant du tribunal de première instance de Grombalia l’a condamné à la prison à vie... Récit d’un meurtre hors du commun...
Depuis la nuit des temps, les aventures extra-conjugales s’étaient toujours soldées par des drames. Cette règle a été respectée à la lettre dans cette affaire qui a secoué la ville d’El Haouaria au Cap-Bon.
Marié et père de deux enfants, le meurtrier a succombé à la tentation, lorsqu’il s’est aperçu que sa jeune voisine avait grandi. Malgré une situation sociale difficile, la jeune fille était si belle que son corps attirait les regards. Lorsque l’adolescente apparaissait dans la rue, elle était sujet de toutes les convoitises.
La loi du cœur
Comme toute les filles de son âge, Wafa commençait à rêver de son prince charmant. Elle l’imaginait fort, beau, généreux, riche et surtout viril.
Alors, lorsqu’elle n’avait pas hésité le moindre instant à lui sourire. Il était le prince charmant dont elle avait tant rêvé.
Coureur de jupons de son état, il ne laissa pas échapper cette occasion et invita l’adolescente à monter à bord de sa camionnette .
Les délices de l’amour
Ne mesurant pas la gravité de son acte, la jeune fille prit place à côté de son prince charmant qui, ce jour-là, l’a emmenée à Hammamet. Impressionnée par la générosité de cet homme qui, en plus des vêtements qu’il lui avait achetés, l’avait accompagnée dans un restaurant.
De retour, le conducteur a fait une petite virée dans une forêt où il a touché le corps de Wafa.
Les rendez-vous se sont succédés avant que la jeune adolescente ne découvre que son prince charmant était marié. Pourtant, l’aventure va continuer avant que l’amant ne décide de mettre fin à cette relation...
Harcèlement
Habituée à partager les beuveries du meurtrier, Wafa savait où le trouver. Alors, lorsqu’il refusait de répondre à ses appels téléphoniques, elle se rendait dans sa petite ferme située à quelques centaines de mètres de la ville. Mais ce jour-là, son amant était si ivre qu’il avait utilisé la force physique pour l’obliger à partir. Cela était insuffisant pour convaincre l’adolescente que tout est fini.
La situation a dégénéré et dans la foulée, l’amant a ramassé une grosse pierre avant de fracasse la tête de la victime.
Constatant la mort de la jeune fille, le meurtrier décida d’effacer les traces de son crime. Il traîna le corps jusqu’à un puits abandonné où il s’en débarrassa à jamais.
Entre-temps, les parents de la victime ont alerté les agents de l’ordre. Deux ans durant, le corps n’a pas été retrouvé jusqu’à ce que des travaux entrepris dans le puits permettent de découvrir le cadavre.
A vrai dire, les soupçons ont été toujours portés sur l’amant, mais en l’absence de preuves, il a pu échapper aux poursuites. Mais, la découverte du corps de la victime dans sa ferme a changé la donne. D’ailleurs, les enquêteurs n’ont pas trouvé beaucoup de peine à lui faire avouer son crime.
Devant la cour, il a regretté son acte. N’empêche qu’il a été condamné à la prison à vie.

Myriam BEN SALEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com