C.A.B. : 0 – E.S.S. : 2 : La loi du plus fort





Pour leur seconde rencontre consécutive à domicile et après une victoire lors de la précédente journée, on attendait une confirmation des Cabistes, mais il n’en fut rien.
Les locaux passèrent largement à côté de leur sujet. Quand aux visiteurs, bien emmenés par le trio du milieu Chedly-Danilo-Jebali, ils furent les maîtres du terrain si bien que leur victoire ne souffre d’aucune contestation.
La partie débuta sans round d’observation, chaque formation voulant imposer sa loi dés le coup d’envoi. Dans ce chapitre, ce furent les Etoilés qui furent les maîtres du jeu.
Dés la 12e minute, l’ESS par l’intermédiaire de Chehoudi crée le danger devant les buts bizertins et la pression sur la défense n’a fait que s’accroître. De plus, la sortie du jeune Menchari sur blessure a chambardé les plans de Youssef Zouaoui qui a été obligé de faire reculer Sylla et ainsi d’affaiblir son milieu. Et ce n’était que logiquement que Akaïchi ouvre le score suite a une belle ouverture de Ben Chagra et une mésentente criarde entre Sylla et son gardien Ben Mustapha . La seule et unique réaction des Jaune et Noir se situe à la 32e quand un contre rapide mené par Slama ne permet pas a ce dernier de conclure, à l’angle des six mètres, son tir ayant été dévié en corner. Les Bizertins ayant presque toujours raté leur dernière touche, il était donc aisé aux Etoilés d’écarter tout danger. Les coéquipiers de Mathlouthi auraient même pu corser l’addition par Akaïchi et Jebali.
En seconde période, les Bizertins furent totalement muselés par un ensemble Etoilé mieux organisé avec une bonne complémentarité entre les trois lignes. Ceci a permis fort logiquement à Akaïchi suite à un contre rondement mené par Danilo d’inscrire son second but et ainsi de porter la marque à deux à zéro pour sa formation. Dés lors ce fut un cavalier seul des protégés de Mondher Kbaïer qui confirment leur supériorité sur leurs adversaires du jour.

Lotfi OUAKAD


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com