3e journée : La Saydia, encore et toujours





L’Etoile n’a réussi qu’à prendre un point à la Saydia. Garci, et à un degré moindre Hfaiedh n’ont pu emmener leur équipe au bout du rêve, celui de damer le pion au champion dans sa salle.
Pourtant, l’équipe de Foued Kammoun, malgré l’absence soudaine de son libéro Ramzi Nahali en raison du décès de son père, Dieu ait son âme, a réussi par deux fois à revenir au score dans un match, certes palpitant mais d’un niveau technique juste moyen.
D’ailleurs, il nous faut bien l’avouer, notre championnat national n’a pas encore décollé. C’est que notre élite n’a point eu de repos et, visiblement, a encore besoin de temps pour carburer à plein régime. Et ce n’est pas la résistance souvent modeste des clubs de la seconde moitié du tableau qui va l’obliger à sortir le grand jeu. Ainsi, à la salle Zouaoui, les Marsois, ont été très timides devant les champions sortants. A Hammam-Lif, les locaux, en nette amélioration n’ont pu contester la suprématie des Olympiens de Kélibia que pendant un seul set, le second. Idem aussi à Sfax, où les Transporteurs n’ont fait illusion que pendant le premier set. Enfin, à Haouaria, les Carthaginois, incapables de traverser… le Cap Bon, ont laissé des plumes devant des Aigles qui surprennent tout le monde en occupant, seuls, le fauteuil de dauphin devant les grosses pointures que sont les EST, ESS, CSS et COK. Du jamais vu.
Du suspense,  à défaut de spectacle
Le début de la première manche fut plutôt équilibré (10-10, 12-12, 15-15). Les deux équipes, cherchant surtout à jouer juste, ont présenté un petit volley-ball. Les protégés de Msellemani creusèrent finalement l’écart en profitant des erreurs de réception de Hfaiedh et Chtioui (22-20, 25-20). Le second set vit une Etoile plus entreprenante. Grâce à un Garci décisif et à un Hfaiedh efficace, les visiteurs n’ont eu aucune peine à se défaire d’une Saydia gauche et passive (25-12). Au troisième set, Ben Salah mit les pendules à l’heure dès l’entame du jeu : deux contres efficaces sur Garci et plusieurs transformations de ballons difficiles, et voilà la Saydia qui prend le large (7-5, 13-9, 21-16). Mais l’Etoile ne lâcha pas prise. Profitant, des erreurs de Karoui sur deux attaques au centre, Garci ramena son équipe au prix d’un excellent jeu défensif (19-22, 21-22, 22-23). La Saydia a dû puiser dans ses dernières ressources pour prendre le dessus. Le quatrième set consacra la domination du jeu défensif. La ligne Garci, Hmam et Hfaiedh fut intraitable au bloc, profitant, il est vrai des petites passes de Guidara. Même l’entrée de Mahjoubi et Tébourski n’a pas permis d’inverser la vapeur. 25-17 pour l’Etoile. Le tie-break passa très vite pour les visiteurs. Se mettant à réceptionner à deux, les locaux ont permis à Guidara de mettre sur une excellente orbite ses attaquants. Mahjoubi et Rezgui submergèrent leurs vis-à-vis. Saidi, Karoui et Toumi se sont chargés pour leur part de bloquer Garci et Hfaiedh. La Saydia termina sur un nuage : 15-8.


Mondher JEBENIANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com