Carnet culturel





Cinéma
Quoi ? « El Icha » de Walid El Tayaâ (Tunisie), « Caméléon » de Kriztina Goda (Hongrie) et « Dix hivers » de Valerio Mieli (Italie). Où ? A la salle « Le Colisée »- Tunis. Quand ? Ce soir à partir de 18h00.
Trois films sont à l’affiche de cette soirée cinématographique proposée par la Délégation de l’Union européenne en Tunisie. C’est avec «El Icha» (Vivre), un court- métrage de Walid Tayaâ que le coup d’envoi de ce rendez-vous cinématographique sera donné ; une fraîche production qui a valu à son réalisateur de nombreuses consécrations internationales. C’est l’histoire de Hayet, une quadragénaire qui vit seule après le départ de son fils unique au Canada. Elle s’ennuie jour après jour. La solitude rend sa vie difficile surtout que même dans le travail, elle est totalement isolée.
Cette plongée éclair dans le vécu de cette femme tunisienne sera suivie d’un long- métrage hongrois de Kriztina Goda. «Caméléon» est centré sur le personnage d’un jeune homme travaillant comme homme de ménage dans des bureaux, doté de nombreux talents mais par manque d’amour, il s’est transformé en psychopathe. C’est en nettoyant, le soir, les bureaux qu’il fait la connaissance de ses invisibles employeurs en examinant ce qu’ils laissent derrière eux, dans les poubelles. Un vrai professionnel de l’escroquerie qui sait bien choisir sa cible : seules les femmes désillusionnées, seules et vulnérables attirent son attention… Décrochant un nouvel emploi dans un cabinet de psychologue, il fait la connaissance de Hanna, une danseuse âgée de 30 ans, issue d’une riche famille : une proie idéale à condition que l’amour ne soit pas au rendez-vous !
Pour la séance de 20h00, les cinéphiles découvriront «Dieci inverni» (Dix hivers) du jeune réalisateur Valerio Mieli ; un film passionnant sur l’amour entre deux jeunes qui mettent dix hivers, c’est-à-dire dix ans pour comprendre et réaliser qu’ils sont amoureux l’un de l’autre. Il est à signaler que ce film qui a représenté l’Italie dans différents festivals est le projet de fin d’étude de Valerio Mieli.
A découvrir : «El Icha» de Walid Tayaâ, «Caméléon» de Kriztina Goda et «Dix hivers» de Valerio Mieli, à partir de 18h00, à la salle « Le Colisée », 45, Avenue Habib Bourguiba- Tunis. Tél. : 71.331.875.
 
Quoi ? « Un autre automne pour les cinéastes amateurs ». Où ? Au Club culturel Tahar Haddad. Quand ? Le 4 décembre à partir de 15h00.
Une série de courts- métrages signés par une pléiade de jeunes cinéastes est à découvrir au Club culturel Tahar Haddad, le 4 décembre. « Le parfum de la terre » d’Abdelaziz Bou Chemal, « Bonheur » (sourour) d’Ahmed Gassemi, « Il était une fois une vie » de Hajer Nefzi et « M. Facebook » de Samir Ben Ali meubleront la première partie de cet après-midi cinématographique. Un hommage à Riyadh Arouss pour sa contribution dans la production de différents films est également au programme. Notons que pour la 2e partie de la soirée, les cinéphiles découvriront «Rossini Palace» de Kamel Aridhi, film qui a été projeté en avant-première lors de la précédente édition des Journées cinématographiques de Carthage 2010.
« Un autre automne pour les cinéastes amateurs », le 4 décembre, à partir de 15h00, au Club culturel Tahar Haddad, 20, rue du Tribunal- la Médina de Tunis.
Tél. : 71. 564. 695.



Théâtre


Quoi ? « Sauf résidents » de Moez Toumi. Où ? Au Théâtre de la Ville de Tunis. Quand ? Le 3 décembre à 19h30.


Il est concierge dans un bâtiment situé dans l’un des quartiers les plus huppés de la capitale. Il passe sa journée à faire le va-et-vient entre l’entrée du bâtiment et du parking, répétant sans cesse «Sauf résidents», une formule visant à éloigner ceux dont la présence est indésirable. Il est là, du matin au soir, à l’écoute des résidents et au service des habitants du bâtiment et de leurs invités… Personne ne pense à lui car il est M. bon à tout faire. D’ailleurs, on ne se rappelle de sa présence que pour glisser une remarque ou pour donner une consigne.


Ecrite et mise en scène par Moez Toumi, «Sauf résidents» est joué par Riadh Nehdi.


«Sauf résidents » de Moez Toumi, le 3 décembre à 19h30, au Théâtre de la Ville de Tunis, 2, rue de Grèce- Tunis. Tél. : 71. 259. 499.


Quoi ? « Ettounsi.com » avec Jaâfar Guesmi. Où ? Au Théâtre de la Ville de Tunis. Quand ? Le 4 décembre à 19h30.


Comment le Tunisien vit-il les multiples mutations technologiques ? Quelle attitude adopte-t-il ? C’est autour de ces questions que Jaâfar Guesmi a tissé son jeu dans «Ettounsi.com» ; un one man show où il tentera de trouver des réponses à de nombreuses questions d’actualité. Parviendra-t-il à comprendre et à décortiquer la société tunisienne d’aujourd’hui ? A saisir les causes du tiraillement du Tunisien entre deux mondes, entre le réel et le virtuel ? Pourquoi le Tunisien fuit-il le réel pour se plonger dans l’immatériel, le virtuel ? Avec humour et amour, Jaâfar Guesmi posera ces nouveaux problèmes que confronte la société tunisienne aujourd’hui.


Rendez-vous avec Jaâfar Guesmi dans « Ettounsi. Com », le 4 décembre au Théâtre de la Ville de Tunis, 2, rue de Grèce- Tunis. Tél. 71.259.499.


Arts plastiques


Quoi ? « La Médina de Tunis et Alexandre Roubtzoff ». Où ? A la maison des arts- Le Belvédère. Quand ? A partir du 2 décembre à 18h30.


Une grande exposition sera installée sur les cimaises de la maison des arts et ce, à l’initiative de l’Institut français de coopération (IFC), avec l’appui du ministère de la Culture et de la sauvegarde du patrimoine. Né à Saint- Pétersbourg le 24 janvier 1884, Alexandre Roubtzoff est l’une des figures marquantes du paysage pictural. Après des visites en Angleterre, Allemagne, Suisse, Maroc, France et Espagne, il débarque en 1914 à Tunis ; une terre qu’il a peinte et dessinée jusqu’à sa mort le 26 novembre 1949.


«La Médina de Tunis et Alexandre Roubzoff» sera une occasion de découvrir ses dessins et croquis inédits et ses peintures provenant, pour l’essentiel, de collections particulières. A l’occasion du vernissage de l’exposition, Jacques Pérez signera son nouveau livre consacré au peintre.


A découvrir : «La Médina de Tunis et Alexandre Roubtzoff », à partir du 2 décembre à la maison des arts- Le Belvédère,68 Avenue Taïeb M’hiri (Place Pasteur) 1002 Tunis. Tél.: 71.893.720




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com