Approche genre et violence à l’encontre des femmes : Stratégie pour une égalité totale





Un plan national d’intégration de l’approche du genre social dans la lutte contre la violence
à l’égard de la femme vient de voir le jour…
Les cadres et les gestionnaires du programme n’ont plus de soucis pour instaurer une approche genre bien soudée dans leurs institutions. La raison ? Le guide pour l’Institutionnalisation de l’approche Genre lancé par le ministère des Affaires de la femme , de la famille , de l’enfance et des personnes âgées est déjà achevé et sera prochainement publié. «Ce rapport aura pour objectif principal de guider les gestionnaires de programmes dans le montage et la gestion de leurs activités pour une pleine prise en compte des questions relatives à l’égalité des sexes, à l’autonomisation des femmes et notamment à la lutte contre la violence basée sur le genre», note Mme Dorra Mahfoudh, sociologue, lors d’une conférence tenue hier à cette occasion. Pour aboutir au plan final, Mme Mahfoudh a noté que le ministère s’est basé sur un audit participatif de genre. «Nous avons essayé de cerner les vraies causes de ce manque d’institutionnalisation de l’approche genre dans nos murs. Pour cela, nous avons opté pour un audit participatif de genre ayant comme but de promouvoir une intégration concrète et efficace de l’égalité des sexes au niveau de l’individu, de la cellule de travail et de l’organisation toute entière».
Lors de l’inauguration de la conférence, Mme Bibia Bouhnak Chihi, ministre des Affaires de la femme , de la famille , de l’enfance et des personnes âgées, a insisté sur le fait qu’il s’agit d’abord d’un travail collectif entre les différentes institutions concernées par cette approche. «La stratégie du ministère est basée sur l’appui et le renforcement des dynamiques actuelles favorisant l’égalité entre les sexes et luttant contre tout type de violence basée sur le genre». Mme Bouhnak Chihi a ajouté que la stratégie lancée par le ministère vise aussi à améliorer la compréhension et la connaissance des différentes formes de violence à l’égard de la femme. Et d’ajouter : «Cette intégration ne peut se faire que grâce à un travail collectif continu mené par des cadres qualifiés et opérationnels».
Lors de la conférence, les différents intervenants ont parlé de l’évolution nette de la participation de la femme tunisienne aux trois pouvoirs . «Les femmes sont davantage représentées dans les hauts postes, mais nous sommes toujours loin d’une égalité entre hommes et femmes», note M. Jamil Hsaynia, économiste. Et d’ajouter : «Pour cela, la stratégie nationale pour l’intégration de l’approche genre demeure essentielle pour instaurer une égalité entre les deux sexes et parvenir à éliminer le phénomène de violence à l’égard de la femme».
Dans le même contexte, Mme Mahfoudhi a ajouté que le guide qui sera prochainement lancé par le MAFFEPA aidera à l’institutionnalisation du genre, la lutte contre la violence à l’égard de la femme, la promotion de l’entrepreneuriat féminin et le renforcement des capacités et de la participation de la femme dans la vie publique.

Samah MEFTAH


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com