Au Palais Ennejma Ezzahra : Un décembre bien jazzy…





«Couleurs jazz» continue son bonhomme de chemin, balisant la voie de jeunes jazzmen tunisiens. La nouvelle édition,  la 9e sur le programme de la coopération tuniso-belge, est prévue du 15 au 18 décembre, toujours au Palais Ennejma Ezzahra.
Des airs jazzy pour combattre la grisaille de l’hiver ? Il n’y a pas mieux pour les mélomanes et les férus de jazz surtout quand professionnels et amateurs se partageront la scène, offrant à l’assistance de la bonne musique ; un bouquet de rythmes et de notes où fusionnent fraîcheur, savoir-faire et passion.
Lancée depuis neuf ans déjà, «Couleurs jazz» est devenue au fil des années le rendez-vous incontournable pour des jeunes musiciens cherchant à affûter leur talent et à s’ouvrir sur d’autres horizons musicaux. Fruit d’une coopération entre le Centre des musiques arabes et méditerranéennes «Ennejma Ezzahra» et la Communauté de Wallonie- Bruxelles, la manifestation offre aux jeunes musiciens l’occasion d’être encadrés par des jazzmen chevronnés d’ici et de Belgique. Des ateliers, des master- classes et des stages ponctuent la programmation.
La 9e édition ne dérogera pas à la règle et aux principes fondateurs de cet évènement, constituant le noyau du projet de l’Ecole de jazz à Ennejma Ezzahra.
Organisée du 15 au 18 décembre, «Couleurs jazz» verra la participation de Fawzi Chekili et Mohamed Ali Kammoun du côté tunisien et Pierre Vaïana, Louis Rassinfosse, Phil Abraham et Salvatore Bonafide, figures de proue de la scène jazzy belge et des habitués aux ambiances du palais Ennejma Ezzahra.
Quatre soirées sont à l’affiche de l’édition 2010 de la manifestation et comme la tradition de «Couleurs jazz», le coup de chaque soirée sera toujours donné par des musiciens tunisiens et belges qui offriront au public le fruit d’un travail de création commune. Quant à la 2e partie de la soirée, elle sera réservée à l’une des formations belges participant à cette édition.
Il est à signaler que toutes les soirées démarreront à 20h00, toujours au Palais Ennejma Ezzahra à Sidi Bou Said.

Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com