Tunis : Ecarté d’un appel d’offres, il porte plainte





Le tribunal de première instance de Tunis a examiné récemment une affaire de détournement de fonds dont l’accusé est un agent comptable dans une entreprise  étatique. Le préjudice porte sur quatre-vingt mille dinars…
Cette affaire a éclaté suite à une plainte déposée par le gérant d’une entreprise privée qui prétend avoir été écarté de la participation à un appel d’offres lancé par une société  étatique. Le fournisseur a indiqué que le chef  de cet établissement lui a demandé un pot-de-vin afin de l’aider à remporter ledit appel d’offres.
En refusant cette proposition, la  victime a vu son offre retirée de la liste des participants. Accordant tout leur intérêt à cette affaire, les agents de la brigade économique ont ouvert une enquête afin de vérifier  les registres comptables de l’établissement où exerce l’économe. D’emblée, les auxiliaires de la justice ont relevé plusieurs abus qui portent sur un manque estimé à quatre-vingt mille dinars. Il fallait donc vérifier auprès du premier responsable de la comptabilité en l’occurrence l’économe de l’établissement qui, interrogé, a tenté de se dérober en fournissant des explications vagues et sans fondements. En resserrant l’étau autour de lui, les agents de la brigade économique l’ont amené à passer aux aveux. Le suspect a ainsi déclaré avoir touché aux finances de l’établissement pour faire des dépenses relatives à la construction de sa nouvelle maison. Il comptait toutefois rembourser l’argent. Seulement, il a été découvert suite à la dénonciation du fournisseur. Inculpé de détournement de fonds et d’abus de confiance, il a été traduit récemment devant le tribunal de première instance de Tunis où il a prié la Cour d’être clémente à son égard. Après avoir entendu l’accusé, la Cour a renvoyé l’affaire pour délibérations.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com