Au gré des vents





A la mémoire d’un Turki exceptionnel
Le musée de la ville de Tunis accueille ce matin et à partir de 10h30 une journée d’étude dédiée à l’œuvre et à la mémoire de feu Zoubeïr Turki, peintre et sculpteur d’une grande renommée qui nous a quittés en octobre 2009… Artiste hors pair, adepte de l’expression figurative, il a marqué de son empreinte la scène picturale.
« Zoubeïr Turki, figure emblématique de l’histoire des arts plastiques en Tunisie » est l’intitulé de cette journée dédiée à ce maître de tous les temps. Des interventions données par des universitaires comme Khalil Gouia, Jamel Cherif, Fateh Ben Ameur et Ammar Alalouche, sont au programme de cet hommage posthume organisé par la mairie de Tunis en collaboration avec l’Union des artistes
plasticiens tunisiens (UAPT).


Hammamet fait son opéra
«Dar Sebastien» du Centre culturel international de Hammamet abrite du 3 au 24 décembre, la 4e session de la manifestation d’art lyrique «Dar Sébastien fait son opéra». Huit concerts sont à l’affiche de cette nouvelle édition dont le coup d’envoi sera assuré, ce soir, par un concert de chant Hinda Ben Chaâbane, soliste à l’Opéra de Tunis, qui sera accompagnée au piano par Toyoko Azaeiz, également de la même institution. La 2e soirée portera des couleurs françaises et elle sera marquée par la participation d’un duo français formé par le contre-ténor Damien Guillon, et Eric Bellocq au luth renaissance ; musiciens chevronnés qui interpréteront des Lute songs (chansons pour luth et une voix) du compositeur et luthiste anglais John Downland (1563-1626) ; rendez-vous assuré grâce à un partenariat avec l’Institut Français de Coopération (IFC).
Les férus du tango seront bien servis les 10 et 11 de ce mois par la compagnie «Ars Nova» qui proposera, lors de la 1e soirée, «Buenos Aires, ville imaginaire», un concert de tango inspiré des compositions et des arrangements de Gabriel Sivak. «Chansons enchantées» sera le thème de la 2e soirée, tirée du répertoire du compositeur contemporain français Bernard Cavanna. Les Italiens seront présents à cette manifestation, le 16 décembre, avec un concert du ténor italien Edoardo Milletti. Pour le 17 décembre, c’est au chœur de la ville de Tunis de proposer l’opéra baroque «Didon et Enée» du compositeur anglais Henry Purcell (1659-1695).
Rosanne Van Sandwijk, la mezzo-soprano néerlandaise, se produira le 23 décembre dans un concert organisé en partenariat avec l’ambassade des Pays-Bas en Tunisie.
La clôture de la manifestation, le 24 décembre, sera avec la soprano Ethel Bizard et le pianiste Thomas Tacquet-Fabre qui donnera un récital d’œuvres de Gioacchino Rossini (1792-1868) et de Claude Debussy (1862-1918), intitulé «Du bel canto à l’impressionnisme en musique».


«Je te le dirai par écrit»
L’espace Mad’art Carthage continue son soutien aux chorégraphes. Le nouveau rendez-vous sera avec la jeune et talentueuse chorégraphe tunisienne Malek Sebai et la française Caroline Bo qui présenteront le 16 décembre «Je te le dirai par écrit» ; chorégraphie créée en commun entre les deux artistes et dont la durée est d’une vingtaine de minutes.
Pédagogue, chorégraphe et danseuse, elles ont choisi de revenir sur leurs parcours, surtout qu’elles se sont croisées il y a dix ans au sein de la «Elisa Monte dance company» à New York. Le rendez-vous de Mad’art sera un avant-goût de cette pièce chorégraphique. Il est à signaler que cette création est soutenue par l’Institut français de coopération à Tunis (IFC).


I.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com