Chronique judiciaire : La Mannouba : Le meurtrier de sa maîtresse sauvé par la cour de cassation





La Cour de Cassation de Tunis a annulé dans son audience de lundi le jugement rendu par la cour d’appel de Tunis portant sur la condamnation à vingt ans de prison d’un homme originaire d’El Batane, gouvernorat de la Mannouba. L’accusé est soupçonné d’avoir tué sa maîtresse en la jetant par-dessus bord de son camion.
La cour de cassation a constaté des vices de forme dans l’instruction et a chargé une autre chambre relevant de la cour d’appel de réexaminer cette affaire.
En effet, au mois de juin de l’an 2007, l’accusé a organisé une beuverie avec des amis. Il était accompagné, au moment des faits, de sa maîtresse.
Sur le chemin du retour et aux alentours de six heures du matin, le suspect accompagné toujours par sa maîtresse, était à bord de son camion lorsqu’il a reçu un appel téléphonique qui serait à l’origine de l’éclatement d’une dispute entre les deux amants. Le conducteur ouvrit alors la portière et poussa la femme dans le vide. En tombant, la victime a percuté la chaussée, trouvant la mort sur-le-coup.
Arrêté puis interrogé, le suspect a nié les faits, donnant au passage une autre version des faits. L’accusé a déclaré que sa maîtresse avait reçu un appel de sa sœur qui lui reprochait ses rentrées tard à la maison. Prise de panique, la victime a ouvert la portière se jetant dans le vide.
Traduit une première fois devant le tribunal de première instance de Tunis, il a été condamné à vingt ans de prison. Ce verdict a été confirmé par la cour d’appel avant d’être examiné par la cour de cassation qui l’a annulé. Retour donc à la case de départ pour cette affaire.

Myriam BEN SALEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com