UGTT : Les hospitalo-universitaires menacent de se retirer de l’enseignement et de l’encadrement





Le bureau du Syndicat national des médecins et pharmaciens hospitalo-universitaires a tenu avant-hier une réunion avec le ministre de la Santé publique au cours de laquelle il a exprimé son mécontentement quant à «la lenteur des négociations sur l’amélioration de la situation de la corporation, notamment, en ce qui concerne la rémunération de l’enseignement dans les facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire».
Le Professeur Khelil Ezzaouia, Secrétaire général du syndicat, a souligné que «dans le cadre de manifester leur mécontentement, les hospitalo-universitaires ont décidé de faire la grève des soins non-urgents les 22 et 23 décembre et de se retirer de l’enseignement et de l’encadrement à partir du 17 janvier prochain».
Le Dr Ezzaouia a précisé que «tous les membres de la vingtaine du jury des concours d’agrégation se sont déjà rassemblés hier à la Faculté de médecine pendant une vingtaine de minutes pour exprimer leur mécontentement de cet état des lieux». «Ce n’est pas normal qu’un professeur agrégé touche juste 50 dinars de plus que le médecin spécialiste Major. L’administration doit harmoniser les émoluments», s’est-il exclamé.

Mourad SELLAMI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com