Marouène Tej (S.T.) : «Le mental fera la différence»





Il est l’un des joueurs les plus en vue depuis l’entame de la saison et il ambitionne de faire encore mieux. Le gaucher stadiste ne semble point impressionné par l’adversaire.
Le ST revient fort après un court passage à vide. Comment expliquer ce retour en force ?
Nous travaillons durement depuis le début de la saison et l’équipe progresse d’un match à l’autre. Nous avons réalisé d’entrée de bons résultats mais notre élan a été freiné par quelques blessures qui ont obligé le coach à chambarder sa formation rentrante, surtout en défense, le compartiment qui donne satisfaction depuis la saison passée. Une fois les blessés récupérés, l’équipe a retrouvé son équilibre et nous sommes revenus en force.
On a l’impression que le ST peine à prendre l’initiative et se contente souvent de récupérer la balle sans impressionner dans la construction du jeu. Ceci ne gêne-t-il pas la manœuvre offensive ?
La récupération constitue une des plus importantes phases du jeu et nous y travaillons beaucoup. Toutefois, nous ne négligeons pas le volet offensif et nous faisons de notre mieux pour être percutants devant. Le coach ne cesse de nous inciter à aller de l’avant en axant le jeu sur les ailes et parfois en profondeur, mais nos attaquants ont manqué parfois de soutien. Nous en sommes conscients et notre jeu offensif est en train de s’améliorer.
Contre le CSS, à titre d’exemple, vous avez donné l’impression de ne pas y croire fortement face à un adversaire prenable. Ceci était-il dû à des consignes tactiques ou à un manque d’ambition ?
Nous avions face à nous un adversaire blessé qui tenait à se réhabiliter devant ses supporters et la prudence s’imposait. Nous avons réussi à égaliser et à dominer à certaines périodes, mais nous avons manqué de réussite à l’approche des buts adverses. L’ambition ne nous manquait pas et nous tenions à gagner, mais c’est l’efficacité qui nous a fait défaut.
Face au CA, un adversaire redoutable, quel sera le meilleur moyen pour vous imposer ?
Dans un derby, l’ambition et la motivation ne manquerons pas. Pour gagner, il faut réussir à imposer notre manière de jouer. Les trois compartiments doivent évoluer en bloc et empêcher les Clubistes de développer leur jeu habituel. L’adversaire est, certes, très fort mais il ne nous impressionne point car nous sommes capables de le battre et de profiter de ses points faibles. Le mental des joueurs sera déterminant pour l’issue de ce derby et nous y sommes bien préparés.
Propos recueillis par


K.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com