8e journée : Le C.S.S., dos au mur





Les Noir et Blanc effectuent un déplacement périlleux à Sidi Bou Saïd. Une défaite par (0-3) ou (1-3), hypothèquerait gravement leur chance de qualification au play off.
La tâche s’annonce ardue. Très ardue, même. En effet, les Sudistes devront se passer des services des Moalla et Besbès, encore souffrants. Autant dire que les arguments offensifs des clubistes sfaxiens sont quasiment réduits à néant, notamment au niveau des ailes. Vidic, leur nouvelle recrue, se doit de convaincre après sa sortie modeste de la journée écoulée face au COK. En face, la Saydia ne fera point de cadeau, leadership oblige.
Le dauphin, l’Etoile, n’aura pas, en principe, de gros soucis à se faire en accueillant la jeune Union Sportive Carthaginoise, très mal à l’aise en déplacement.
De leur côté, Espérantistes de Tunis et Olympiens de Kélibia se livreront un duel à distance. Les sets et même les points coûteront cher : la troisième place est en jeu. Les Sang et Or effectuent un déplacement délicat à El Haouaria où toute déconcentration ou autre relâchement se paie cash. Hamadi Kerkeni est ainsi averti.
Un peu plus loin, à Kélibia, les Aveniristes marsois évolueront sans complexe. C’est ce qui fait leur force et donc met en garde les protégés de Ben Romdhane contre tout excès de confiance. L’entame de chaque set déterminera l’issue du match.
Enfin, à Hammam-Lif, ce sera une affaire de vert et blanc. Les Transporteurs de Sfax, revenus à de meilleurs sentiments, comptent bien repartir d’un bon pied en épinglant des locaux au rendement irrégulier, d’un set à l’autre. Toutefois, la montée en puissance de Hammami rassure Néjib Laâmiri quant à la qualité du jeu de ses poulains. Un beau match à suivre tout de même.

Mondher JEBENIANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com