Réhabilitation des quartiers populaires : Pour un cadre de vie meilleur





La journée d’étude sur l’évaluation du programme de réhabilitation des quartiers populaires 2007-2009 a enregistré une présence remarquable de la part des institutions concernées.
« Promotion des quartiers populaires pour un niveau de vie meilleur » a été le thème de la journée d’étude sur l’évaluation du programme de réhabilitation des quartiers populaires 2007-2009 qui s’est tenue hier à la cité des sciences. De nombreuse études ont été présentées afin de permettre aux participants d’évaluer l’achèvement des travaux de réhabilitation et de s’informer sur les trois nouveaux projets présidentiels dédiés à ces quartiers populaires et qui démarreront prochainement.
En effet, le programme de réhabilitation des quartiers populaires (2007-2009), a touché 26 quartiers situés dans 17 municipalités, dont 14 quartiers dans les gouvernorats du Grand-Tunis et 12 quartiers aux quatre coins du pays. A relever que le nombre de logements dans ces quartiers est de 32.286 habitations où résident 166.055 personnes.
Le coût des interventions du programme est de 114,525 millions de dinars qui concernent notamment : l’amélioration des conditions de vie, la création de sources de revenus, l’embellissement de l’aspect architectural, la garantie d’un développement durable par la consolidation de l’infrastructure, l’achèvement des installations sanitaires des logements et l’amélioration de leurs façades.
Afin de garantir un environnement sain dans ces quartiers, le projet de réhabilitation a accordé une grande importance à la mise en place du réseau d’écoulement des eaux usées et celui des eaux pluviales, le bitumage de routes, l’éclairage public et les équipements collectifs ainsi que les zones vertes de loisirs pour enfants.
Parallèlement aux interventions du programme de réhabilitation des quartiers populaires, l’Agence de Rénovation et de Réhabilitation Urbaine (ARRU) a assuré, pour sa part, le réaménagement et la rénovation de plus de 780 quartiers comptant environ 2 millions d’habitants répartis sur tout le territoire et nécessitant près de 343 millions de dinars et ce, dans le cadre de la mise à exécution des projets et programmes de réhabilitation urbaine.
Dans son allocution, le ministre de l’Equipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, a affirmé que l’objectif essentiel de ces programmes consiste à doter les zones concernées en commodités de base et en équipements collectifs afin d’améliorer les conditions de vie des habitants des quartiers populaires, surtout dans les délégations prioritaires. De ce fait, le ministre a remercié le Fonds de Solidarité Nationale 26-26 et l’Agence de Rénovation et de Réhabilitation Urbaine pour leurs contributions fructueuses en vue d’étendre le développement aux différentes régions du pays.
200 mille nouveaux bénéficiaires
En ce qui concerne le programme complémentaire (2010-2012) lancé à la suite d’une décision présidentielle, il envisage la réalisation de projets d’infrastructure et d’équipements collectifs dont le nombre de bénéficiaires devrait s’élever à 200 mille, partageant 56 quartiers situés dans 21 agglomérations et nécessitant un coût total de 150 millions de dinars.

W.B.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com