Circuits de distribution/ La mise à niveau est urgente





Tout un programme de mise à niveau des circuits de distribution des produits agricoles et des marchés de gros sera entamé prochainement. Il s’agit de la concrétisation des dernières décisions présidentielles en la matière. Tunis - Le Quotidien Le Chef de l’Etat vient de décider, suite à son dernier entretien avec le ministre du Commerce, M. Mondher Zenaïdi, la création d’une unité de gestion en charge de la modernisation et de l’organisation des produits agricoles, au sein du ministère. Selon une source auprès de ce ministère, cette unité aura pour objectif de veiller à la concrétisation des textes de lois relatifs à la modernisation et l’organisation du secteur. Le réseau de distribution des produits agricoles englobe neuf marchés de production, répartis dans les différentes régions du pays (le marché des dattes à Kébili et Tozeur, l’olive à Sfax...), et huit marchés de gros à intérêt national dont le plus important est celui de Bir El Kassaâ. Le réseau comprend, également, près de 70 marchés de gros à intérêt régional, 50 marchés de gros pour les produits de pêche, ainsi que d’autres marchés hebdomadaires et municipaux... La mise à niveau de ces circuits touchera, principalement, l’infrastructure des marchés, la qualité des produits et surtout l’emballage et la classification. Selon la même source, cette dernière représente un point faible au niveau des marchés des produits agricoles, notamment en ce qui concerne la transparence de la classification. En effet, le consommateur tunisien semble se méfier encore de la classification des produits agricoles par les commerçants. Raison pour laquelle le ministère envisage de réorganiser cette pratique. Le programme de la mise à niveau touchera, également, les instruments de mesure de poids, la facturation et l’organisation de l’accès aux marchés de gros à travers trois types de cartes qui seront attribuées aux producteurs, commerçants et dirigeants des marchés. Le Chef de l’Etat a recommandé, en outre, d’engager la réalisation d’une étude de faisabilité d’un nouveau marché de gros d’intérêt national dans le district du Grand Tunis. L’objectif de cette étude, qui devrait commencer prochainement, est d’étudier l’importance de rapprocher les services des agriculteurs et de faciliter l’approvisionnement dans ce pôle de consommation, à travers la construction d’un nouveau marché de gros. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com