Projection à l’AfricArt : Le nouveau «court» tunisien





Projection à l’AfricArt de quatre courts métrages produits par «Exit» production.
Depuis quelques années, un nouveau cinéma tunisien semble naître. Une renaissance qui fait que l’on parle d’une nouvelle génération de cinéastes.
Des artistes comme Vincent Cassel et Mathieu Kassovitch ont créé il y a quelques années une boite de production qui s’appelle «Cour-tragemé», qui veut dire court-métrage . Une boite de production qui encourageait de jeunes cinéastes. La boite de production «Exit» rappelle «Cour-tragemé» puisqu’elle encourage et produit elle aussi de jeunes cinéastes.
Les quatre courts-métrages projetés avant hier soir à l’AfricArt s’intitulent «La boue», «Le stade», «Le pont» et «Coma». Trois fictions et un film d’animation. Des œuvres qui ont pour point commun d’avoir été produites par la boite de production «Exit».
«Le stade» et «Le pont» sont composés de longs travellings et de gros plans et l’action se passe la nuit dans un Tunis vide. «La boue» revient sur le retour d’un homme dans son village natal et le film d’animation «Coma» est un mélange réussi de d’interférences et d’images renvoyées par des lectures surréalistes. Et son jeune cinéaste a un grand potentiel de créativité. Des cinéastes en somme prometteurs qui semblent avoir été influencés par le style de mise en scène de Mohamed Ali Nahdi.
Mohamed Ali Nahdi avait réalisé deux courts-métrages: «Le projet» et «Il était une fois à l’aube...» deux courts métrages qui comptent aujourd’hui dans l’évolution espérée du cinéma tunisien. Ce cinéaste était présent à la projection, signe que ces jeunes réalisateurs ont une référence artistique, Nahdi, et dont on attend impatiemment le prochain film.


M. WALEY EDDINE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com