Chronique judiciaire : Le sexagénaire prétend n’avoir que trente-neuf ans





Le spectacle était plus qu’inédit dans la salle d’audience n°2 au palais de justice de Tunis. Arrêté pour non paiement de la pension alimentaire, le prévenu n’a fourni à la cour aune pièce d’identité, se contentant d’un acte de mariage déchiré et illisible. Bien évidemment, le président de la cour a refusé de le rajouter au dossier de cette affaire redoublant au passage d’effort pour aider l’accusé à prouver son innocence.
Coup de théâtre, le suspect, répondant à la question concernant son âge, a indiqué qu’il est âgé de trente-neuf ans, à la grande surprise de  la cour qui avait en sa présence un homme plus âgé et qui doit avoir soixante ans, sinon plus.
D’ailleurs en déclarant à la cour qu’il était marié et que sa femme était présente à l’audience, il s’est encore fait piéger puisqu’en se levant, la dame en question paraissait tellement vieille qu’elle n’avait pas pu se tenir debout. Il était clair pour la cour que le suspect tentait de se dérober pour ne pas payer la pension alimentaire à sa fille née d’un premier mariage. La cour a prolongé sa détention le temps qu’il règle sa situation.

H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com