10e journée : E.S.S. – CO.K. retient l’attention





Il y aura de la revanche dans l’air. Les Etoilés, sur une excellente courbe, et les Olympiens de Kélibia, révélations de cette fin d’année, nous livreront certainement un spectacle de choix.
Il était temps. La phase aller qui vient d’être bouclée a été plutôt avare en spectacle et beau jeu. Pourtant, la relève est là. Les individualités ne manquent pas. C’est en tout cas ce qu’a compris le COK. Les cap-bonais faisant confiance à leurs jeunes, ont tenu à s’assurer les services d’un entraîneur compétent connaissant parfaitement les jeunes Kélibiens qu’il a déjà dirigés au sein des équipes nationales : Hichem Ben Romdhane. D’ailleurs les résultats ne se sont pas fait attendre, et voilà l’équipe de Mrabet à la troisième place du classement général, à deux points du leader et devant et l’EST et le CSS. En face, les Etoilés ont déjà retrouvé leur rythme de croisière. Leur dernière sortie, face à l’EST, le prouve si besoin est. Mohamed Ben Mustapha, en a fait les frais. Le président du club, lui-même, est intervenu pour démettre l’entraîneur sang et or. Dorénavant, c’est Mounir Gara qui dirigera Karamosly and Co.
Parions qu’il n’aura pas la tâche facile face aux transporteurs sfaxiens, capables du meilleur et malheureusement pour eux, du pire. En lever du rideau, à Sfax toujours, les clubistes sfaxiens se feront fort de prendre leur revanche sur les aigles de Haouaria, leurs tombeurs à l’entame de la saison.
Enfin, au nord de la capitale, on jouera les derbies. A Carthage d’abord. Les locaux attendront les saydiens de pied ferme. Le leader, il est vrai, n’aime décidemment pas ces petits déplacements. N’a-t-il pas été défait la semaine dernière à la Marsa ? Les coéquipiers de Guidara sont avertis : un match n’est jamais gagné d’avance. Un peu plus loin, à la salle Krima, à la Marsa, les Aveniristes joueront les Banlieusards du sud. Les locaux ont-ils digéré leur exploit de la semaine écoulée ? Les verts hammam-lifois qui ont souvent réussi à la Marsa comptent bien sur un éventuel relâchement des protégés de Hatem Tajouri pour créer une improbable surprise.

Mondher JEBENIANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com