Ahmed Chérif devant la justice





La grande campagne médiatique qui a marqué à la fois la participation du Tunisien Ahmed Chérif à l’émission Star Academy et son retour triomphal dans sa ville natale, Sfax, n’est pas passée sans faire des dégâts. Pour calmer les esprits, la famille de Ahmed Chérif va saisir la justice… Tunis-Le Quotidien Partant du fait qu’il est strictement interdit aux participants à la Star Academy de parler à la presse, les membres de la famille de Ahmed Chérif ont été très irrités par ce qui a été publié dans les journaux de la place et en particulier dans un hebdomadaire sous forme d’une interview exclusive avec «l’académicien tunisien». Une proche parente nous a, en effet, contactés hier aux alentours de 9 heures pour exprimer sa colère et celle de Ahmed Chérif qui nie formellement avoir donné une interview ou même une déclaration à quiconque. Il est vrai qu’il y a de quoi s’inquiéter… Il y va justement de l’avenir de Ahmed Chérif dans l’émission puisque dans le contrat qu’il avait signé avec les responsables de la Star Academy, il a accepté de respecter une clause qui stipule qu’en aucun cas il ne peut donner des déclarations à la presse et ne divulguer aucune information concernant l’émission. Cela nous a été confirmé par l’attaché de presse de la Star Ac. Melle Sana Skander qui nous a donné les précisions suivantes: «Les académiciens sont tenus de ne rien déclarer à la presse et ne divulguer aucune information sur leur vie à l’intérieur de l'Academie et sur les relations qu’ils tiennent entre eux. Ils sont même menacés d’élimination directe au cas où ils ne respectent pas cette condition». Il est donc clair que Ahmed Chérif est menacé aujourd’hui d’élimination s’il ne prouve pas que tout ce qui a été publié dans les journaux n’émane pas de lui. A ce sujet, il parait que des membres de sa famille ont opté pour un choix plutôt radical, celui de saisir la justice afin de calmer les esprits et prouver que Ahmed Chérif n’est pas responsable de l’interview publiée dans un hebdomadaire de la place et parue cette semaine. Il va de soi ainsi que la télé réalité porte bien son nom puisque les couloirs des tribunaux se transformeront sous peu en des coulisses de télévision. Habib missaoui


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com