19e journée : J.S.K.-U.S.M., malheur au vaincu





A l’entame de la dernière ligne droite, le principal enjeu demeure la cueillaison d’une place qualificative au play off. Dans cette perspective, JSK-USM s’avère des plus déterminants.
Présentement ex-aequo à la sixième place, qui s’assimile à la dernière marche donnant accès au play off, Aghlabides et Usémistes se donneront une impitoyable réplique. A la clé, le vaincu sera préjudiciablement pénalisé, attendu que, désormais, chaque point perdu sera difficilement récupérable, à trois journées seulement de l’épilogue.
A coup sûr, le suspense et l’indécision planeront jusqu’au bout, à la lumière de l’équilibre des forces en présence. Espérons que l’importance de l’enjeu ne déteindra pas dommageablement sur l’éthique sportive.
Le troisième larron logé pour l’heure à la même enseigne que la JSK et l’USM, à savoir le CSC, devrait revoir ses ambitions à la baisse. Pour son infortune, en effet, il croisera le fer avec le SN, dans un face-à-face où la différence de classe est criante.
Après son précieux succès à Monastir, le CA a toute la latitude de conforter sa cinquième place au classement. C’est que, démobilisés par leurs récents revers à répétition, les Manazéhois ne devraient pas inquiéter outre mesure des Clubistes exaltés par leur bel esprit de conquistadores.
Spectaculaire derby banlieusard en perspective entre EZS et l’ESR! Dans le sillage de leurs voisins au classement, les Radésiens se feront un point d’honneur de leur faire ployer l’échine dans leurs propres murs. Une mission tout à fait dans les cordes des Ben Zekri, qui retrouve son club géniteur, et consorts.
A La Goulette, nous aurons droit à une sorte de sommet du bas du tableau, où le principal aiguillon des deux équipes sera double, à savoir un ascendant psychologique avant les âpres batailles du play out, ainsi qu’un zeste de prestige entre les deux coachs, anciens compères goulettois, Walid Gharbi et Mounir Nefzi, actuel timonier bizertin.
Enfin à Sousse, l’ESS va au-devant d’une simple formalité face à la nouvelle lanterne rouge, le TAC.

Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com